Summer 11 - Lapland

Fil des billets - Fil des commentaires

29 juil. 2011

Kilpisjärvi

rallarros___348_.jpgJe profite de deux très belles journées chaudes et ensoleillées de presque 48 heures. J'étais très fatigué. Je prends demain le bus pour Helsinki... mais, ayant retrouvé la forme je vous réserve une surprise.


Lire la suite...

Partage

27 juil. 2011

Kilpisjärvi 69° 03' N - 20° 48' E / Tipping point

rallarros___312_.jpgDepuis ce matin j'ai quitté le numéro 5064 et 97 km plus loin je suis au Käsivarrentie 14683

Today I made 97 km. I am overpowered. Pictures and comment are comming soon. Kiijtou / Kiitos.

En 15 jours de route + 2 jours de pause j'ai fait 1380 km, 77 heures sur le vélo et 17,39 km/h de moyenne. Je descends dans 3 jours en bus jusqu'à Oulu et en train jusqu'à Vaasa.

Aujourd'hui j'ai roulé 40 km sans petit déjeuner, 35 km sous la pluie et j'ai fait le plus haut col de Finlande 565 mètres.

Je suis 1000 km plus haut que l'Islande et à la hauteur de l'Alaska. Il y a un autobus bibliothèque qui sillonne la Laponie finlandaise, suédoise et norvégienne et qui est financé par le Conseil Nordique. Le chauffeur documentaliste était très fier de me dire que ce bus Scania a 17 ans.

La dame du café de la montagne Ropin m'a aussi reconnu et m'a aussi dit regarder régulièrement mon site web. Je confirme car je vois sur mon logiciel d'audience depuis un an des surfeurs issus de fournisseurs d'accès internet suédois. La suède est de l'autre côté de la rivière.

Dans les campings il y a toujours une TV qui diffuse des émissions pour enfants, en langue étrangère sous titrée. Quelle ouverture d'esprit face à laquelle nous mesurons l'autosuffisance et la décadence française.

Pourquoi avoir voulu m'offrir Kilpisjärvi à vélo depuis Helsinki? Ce mot me fait rêver et a en lui quelque chose de fini et de non fini. Je suis au bord du lac (järvi en finnois). Ici subsiste le Permafrost. Kilpisjärvi est un mix entre Sankt Gallen et Saint Tropez, mais en plus simple. Je suis sous la montagne Saana, 1029 mètres, et face aux sommets norvégiens.

Lire la suite...

Partage

26 juil. 2011

95 km avant Kilpisjärvi

rallarros___263_.jpgLa route est belle.

J'ai répondu à un trekking biker danois qui monte au cap nord après avoir traversé toute la Suède: what I love in Finland is that there is nothing to see, only woods, lakes and fields, wild flowers. It is not like in Scotland where you find at each corner a castle or a bagpiper. Here you have to be strong and to let your mind free. I had 1200km time to (no)think about this. But under my tent at night the brain and thoughts try to start a bad struggle back.

Comme un gros orage s'annonçait, je me suis arrêté au Numéro 5064 de la rue Käsivarrentie chez un lapon qui a des petites "hutter" pour touristes mais surtout pour pêcheurs. Cette rue fait dans les 70km de long et est de toute façon la seule rue qui monte jusqu'à Kilpisjärvi. C'est la Elaina 8 qui mène tout le "trafic" en Norvège depuis Tornio.

C'est la première fois où je suis ennuyé par les moustiques. Je n'ai que 3 pommes à manger et le lapon n'a apparemment pas prévu un petit commerce.
Il m'a dit en lapon d'aller pêcher et de griller mon saumon.

Depuis longtemps ce ne sont plus les balbuzards qui s’accroupissent sur le bord de la route quand je passe mais les jolis petits lemmings dorés et noirs qui piaillent et qui courent dans tous les sens. Ils s’affolent et au lieu de fuir dans l'herbe, courent en rond et se font écraser par les autos.

Lire la suite...

Partage

25 juil. 2011

143 km avant Kilpisjärvi

rallarros___232_.jpgAujourd'hui j'ai fait 133 km et je ne suis plus qu'à 142 km de Kilpisjärvi en haut à gauche.

J'essaye de rattraper le soleil mais j'aurai 3 jours de retard sur mon timing mais avec un supplément de 200 km.

Un pêcheur lapon sur son vélo Kirsch métallisé m'a amené au camping.

Lire la suite...

Partage

24 juil. 2011

Northern Lights Route / Route des aurore boréales

rallarros___224_.jpgrallarros___227_.jpgrallarros___228_.jpgDepuis hier en Suède comme en Finlande les drapeaux sont en berne à cause du amokrunner d'Oslo.
________________________

Je monte tranquillement vers le nord mais j'ai toujours le vent debout. C'est plus "montagneux" que je ne l'avais remarqué l'année dernière en Hotchkiss. J'ai vu mon premier renne, un grand mâle dont les bois avaient de nombreux daguets.
Ma Hotchkiss s'appelle puffin-express et mon vélo s'appelle depuis ce matin rallarros-express >>> http://www.geolocation.ws/v/P/14264229/rallarros/en

Lire la suite...

Partage

23 juil. 2011

Cercle Polaire 11 heure 28 / Pello en Finlande

rallarros___205_.jpg

rallarros___204_.jpgVoilà un rêve réalisé.

Lire la suite...

Partage

22 juil. 2011

En Laponie suédoise à Övertorneå

rallarros___150_.jpgJe monte sur la rive droite du fleuve Torne qui se jette dans la mer à Tornio au nord du Golfe de Botnie.

Aujourd'hui j'ai fait 112 km, et 963 km en 11 jours mais il ne faut pas compter les jours de repos depuis le débarquement à Helsinki le 11 juillet.
Je roule en Suède au milieu d'une route jaune. En face de l'autre côté du fleuve en Finlande il y a la circulation sur une route rouge. C'est très beau.

J'ai encore mis une sangle à l'avant de la remorque BeeZ pour contraindre le twist
et cette fois c'est bon avec mes autres bricolages destinés à terminer la conception de cette remorque.

Une belle suédoise m'a invité à prendre le café. Dans sa cuisine on voit les Sveriges Regenter dont Bernadotte général de Napoléon en bas au milieu La famille royale actuelle est Bernadotte. Je dis toujours de manière finaude: I am french, you know, but I am only biking since Helsinki. Il faut bien se donner un genre.

Les kirkko ou kirka sont les seuls édifices, mais tellement beaux.
Je suis à 40km du cercle polaire mais il paraît que l'on voit ici le soleil de minuit.

Lire la suite...

Partage

21 juil. 2011

Kemi

rallarros___120_.jpgJ'ai pitched my tent au même emplacement que l'année dernière avec une pensée affectueuse pour puffin-Express. Un voyage à vélo n'est pas stressant à la différence d'un voyage en vintagecar.

Je maigri bien et j'ai les genoux aquilins.

Certains amis m'ont accueilli à Kemi sur le net et ont fait des copies d'écran des images prises par la webcam de la croisette de Kemi. En voici une et la webcam qui va avec.

Quand je croise un autre trekking biker, ce genre de gâteau de mariage en pièce montée dont ne dépasse que la tête, on se fait au dernier moment un signe de la main et au ralenti comme sous narcose. On ne lâche le guidon que très peu pour ne pas se casser la binette.

Lire la suite...

Partage

De Oulu vers Kemi / entrée en Laponie à 15:24

rallarros___111_.jpgJe suis entré en Laponie à 15:24.

Aujourd'hui j'ai fait 126km de Oulu à Kemi. Depuis 3 jours j'ai bien eu plus de 120km de pistes cyclables dédiées avec leurs propres ponts, tunnels et viaducs.

En respirant toutes ces odeurs de fleurs, de graminées je me mets dans la peau des rennes et je pense à leur paradis annuel quand tout pousse en même temps. Si un 38 tonnes chargé de grumes me dépasse, je sens encore pendant un kilomètre les essences de sapin frais.

Ce qui est pratique, c'est qu'en gardant le nord on bronze ici sur 360 degrés. Le bronzage nordique est d'un beau café au lait.

Le soleil est toujours à 45 degrés sur l'horizon et donc chacune des fleurs et des herbes expose sa couleur et son ombre en même temps perceptibles dans tous les côtés. C'est ceci le mystère de la lumière nordique et peut être de la musique de Sibelius pour laquelle je n'avais pour l'instant perçu qu'un amalgame de clusters. Ici tout dispose avec sa lumière à 45 degrés de toutes ses dimensions et n'est pas gâché par un soleil qui plaque tout au sol.

Lire la suite...

Partage

20 juil. 2011

Il reste 105 km jusqu'à Kemi

Comme l'année dernière nous avons la canicule nordique et un pic de 27' est attendu au nord du golfe de Botnie.

La couleur nationale finlandaise des vélos est assurément Kirsch légèrement métallisé. C'est un grand peuple cypède car en plus des vélos tout Velomacher vend pour personnes âgées une gamme complète de trottinettes à 3 où 4 roues. Les 3 roues peuvent être à l'avant des demi-vélos qui se terminent en bas et à l'arrière de deux bras avec un petit pneu ballon. Les 4 roues sont des quadriges à piloter comme pour l'aurige de Delphe et ont aussi un espace interne où les bèbbele peuvent galoper sur leurs deux pieds , sur un pied ou carrément rester sur les planches dans les descentes. Les freins sont sur toutes les roues.

Comme les villages ne sont pas des villages comme nous l'entendons, cette locomotion est nécessaire et l'on est stupéfait de voir tellement de gens très très âgés qui débaroulent .

rallarros___109_.jpg

Je suis à Oulu dans un camping gigantesque qui peut recevoir plus de 500 motorhomes... mais comme dans toute cafétéria ou dans tout "supermarché" il n'y a pas de bruit ou de musique. Rien. Ici les enfants jouent aussi, sont heureux aussi, ont même de super kartings à pédales, mais ne gueulent pas. Oui, en France, les enfants sont débiles mentaux à la vue de leur comportement.

Pour dire oui les finlandais disent tranquillement Joooââ, le o est long et le â est celui en anglais comme le o dans "it occures". Tout récepteur de ce joooââ est convivialement englobé est constructivement intégré dans l'activité communicationnelle. On sent que le finlandais vous dit par là: parle-moi encore. Le yes anglais est un claquement de porte à votre nez, le ja allemand est une guillotine, le oui français se termine debout comme une vipère aspic.

Depuis samedi je longe la mer mais je ne la vois que le soir au camping car les routes sont dans la forêt qui ne me quitte plus depuis Helsinki.

Le matin et le soir, enfin pour ce que j'interprète comme étant là haut matin et soir, enfin à l'horloge des intestins se révèle le ballet des chenilles processionnaires. Ce sont les gens qui mènent le caddy à merde des caravanes à la vidange. Ça doit être un luxe inouï que de chier dans sa caravane en regardant la dalle plasma. Mais il n'y a pas d'ambiance de bankrun comme pour la faillite de la Northern Rock que j'avais vue en Écosse il y à 5 ans. Les nordiques attendent gentillement leur tour comme au petit-déjeuner où il n'y a qu'un couteau pour le beurre sur la table.

Partage

19 juil. 2011

Himanka >> Raahe >> Oulou

rallarros___99_.jpgComme j'ai quasiment soudé la remorque BeeZ au châssis du vélo et que sur le côté gauche j'ai mis un sandow qui tire fortement le timon vers le haut pour éliminer violemment ce jeu issu d'un usinage bâclé, je peux enfin balancer de gauche à droite le vélo et je n'ai plus mal aux mains ou aux ischions. Avant j'étais rivé et raide de peur que les oscillations latérales de la BeeZ ne me fassent tomber. J'ai fait une descente à 45,6 km/h. J'ai fait hier 106 km et aujourd'hui 89. Normalement je suis sous la webcam de Kemi demain soir. Il faudra faire des copies d'écran. Le link est ici http://www.hotchkiss.eu/voyage%2010.html > c'est l'image en bas à droite avec un panneau de sens interdit, une croisette, la mer. J'y serai en heures françaises à 5 puis 6 puis 7 heures.

Lire la suite...

Partage

17 juil. 2011

Dimanche à Himanka

rallarros___94_.jpgJe suis à Himanka. http://www.google.com/m/local?q=himanka ... aThAQ&sa=N

Le soleil s'était couché avant "minuit" et levé peu après. Ce matin j'ai eu des vertiges mais j'ai pris un Dolleprane 1000. Je suis allé à la kirko toute en bois. Sous le bleu nordique du ciel elle contraste bien sous le soleil. Le campanile séparé de la nef s'ouvre et appelle les fidèles au culte avec deux cloches graves, la première en Sol, la seconde en Fa. Un gong toutes les deux secondes et demi. Comme à la soirée karaoke je suis stupéfait par les capacités musicales de ce peuple. Ils chantent juste, dans le rythme et à gorge déployée. De temps en temps un ténor, une basse, une voix d'alto prend plus position, mais discrètement puis se retire du premier plan sonore que la foule lui a aménagé. Mais comme au karaoke leur visage n'exprime rien. Mais d'après l'engagement vocal on sent bien que ce peuple articule de grandes émotions. Le sermon du pasteur en blanc était monocorde, ses phrases bourrées de longs silences pendant lesquelles il regardait tranquillement dans les 4 directions de la nef, un peu comme Mister Bean mais sans distorsion du visage. Qu'il doit faire bon ici de commettre des péchés, le bon pasteur veille tranquillement. Mais sa prosodie doit tout de même endormir des escargots de Champagne. Ici personne ne marque de l'ennui en se grattant le nez. Les femmes ont des coupes épouvantables: le dessus est en bouffe et en mèches, puis au dessus de la nuque c'est coupé à l'horizontale, sans doute pour bronzer.

Lire la suite...

Partage

16 juil. 2011

Sur la côte ouest à 40 km au nord de Kokkola à Himanka

Avant hier j'ai fait 71 km, hier 84, aujourd'hui 107 et j'ai pédalé 515 km en 6 jours.

À mon départ ce matin j'ai entendu le cri des grues cendrées qui est un mix entre le coup d'orgue de la locomotive de la Santa Fée et de votre voisine qui vomit, ça vous met dans un bonheur inégalé et ça emplit toute une région. Ce cri se termine toujours par deux sons brefs et distincts, un clair et un plus grave et plus court. Ce bruit tellement orthodoxe pour un septentrional moyen vous donne envie de sauter sur place pour exprimer votre joie.

Je siffle toujours "the sound of silence" qui va bien avec mon biorythme et sur la route je me réjouis comme un bébé devant son Schoppele quand je vois un panneau avec la tasse de kahvi (café), ce qui arrive tous les 30 à 40 km dans ce pays où la densité de population est très faible. Et ce n'est pas encore la Laponie. Il n'y a plus que la selle du vélo qui fait mal. J'ai tellement maigri que les slibards ne tiennent plus. Je reste deux nuits ici et demain je vais dans une kirko qui est aussi dédiée à Luther, Melanchton et Agricola.

rallarros___77_.jpg

Lire la suite...

Partage

15 juil. 2011

de Viitasaari à Lätisjärvi sur la route de Kokkola

Je tourne à gauche en direction de la côte et de Kokkola où j'ai une route en jaune sur la carte et je peux rouler au milieu. Les villes/villages ont 40 km de long selon les panneaux, mais à part le mini centre on rencontre de temps en temps une maison qui a un numéro à 4 chiffres. On ne voit pas de maison mais les chiens aboient à mon passage. La route devient plate et apparaît le lichen blanc au sol. Je n'arrive plus à dépasser 80 km par jour.

Pour les concepteurs http://www.beecyclo.fr de ma remorque:
le ballotement latéral de la remorque BeeZ dangereux
provient du système d'attache rapide où l'usinage est digne
de quelqu'un qui se fouille le nez avec le doigt
.

L'axe de rechange que j'avais commandé est tout autant mal usiné. De plus le trou gauche du timon est plus grand que le droit. Prévoyant une misère de ce côté, j'avais emmené des rondelles de nylon. J'ai monté le tout très serré, et c'est mieux. Le centre de gravité reste trop haut.

Dans les "jardins", mais tout le pays n'est qu'une pépinière, ils ont des ours taillés dans un souche, ce qui explique qu'ils sont tous debout.

rallarros___62_.jpg
rallarros___63_.jpg

Lire la suite...

Partage

de Äänekoski à Viitasaari

Le campsitemanager du site Hankala
http://www.kartanoravintola.fi/ a été très sympa et m'a offert à sa table lunch puis petit-déjeuner avec du poridge. Comme toujours il n'y a qu'un couteau pour le beurre et personne ne donne des coups de pieds sous la table et on attend son tour avec le sourire.

Ce monsieur à une Land Rover, le dernier des 4 produits d'usine de ce type.

Puis la route est encore pénible pour moi car sur la ligne vers le nord il y a La montagne et la E75 qui est La voie rapide, et avec cette remorque qui gomme les nids de poule mais qui imprime du shimmy dans le guidon, ce n'est pas drôle.

Quand je suis fatigué je m'achète une Kaisersalaatti avec plein de nouilles. J'ai Lu dans Fahrrad-Aktiv que les nouilles c'est bon.

Il y a aussi des Romanichels mais toutes les femmes ont une énorme jupe noire bouffe comme sur le paquet des cigarettes Gitanes.

rallarros___60_.jpg

rallarros___61_.jpg

Partage

de Lahti à Äänekoski

84 km, mais 45 sur des routes de terre, ce qui est épuisant car le relief est beaucoup plus que vallonné et j'ai souvent le plus petit plateau et la 1ere vitesse sur les 27.
L'année dernière j'avais longé la cote et là c'était plat. En direct vers le nord c'est comme en Forêt Noire. Les stations d'autobus sont fleuries toute l'année avec des fleurs en plastique. Et une carte postale pour puffin-express.

J'ai encore 100 km de hills et les skieurs nordiques à roulettes sont plus rapides que moi en montée (7km minimum avant de pousser le vélo ) et 42 en descente où je freine à cause du shimmy de la remorque. L'une des béquilles est cassée et mon nouveau gps TomTom, mais j'en ai un de rechange, c'est une habitude de rouler en tacot d'avoir de la pièce.

Finalement je ne suis qu'à 50km du point de ce matin, ils ont transformé des routes en autoroute et alors ne restent dans la zone que des routes de terre. Je ne peux donc pas faire le fier-à-jambes. Depuis deux jours j'ai le pull, un gros foulard et le manteau irlandais en Goretex. Moi-même je fais gore car j'ai gardé mon short très court en stretch. Même les bambins parlent l'anglais et ont souvent un meilleur niveau que mes candidats des concours HEC.

Pour réduire le shimmy de la remorque BeeZ j'ai réduit la baguette des drapeaux, j'ai accroché la tente de 2,5kg sous la remorque et j'ai changé la géométrie du guidon en le rapprochant, mais du coup j'ai moins de puissance car assis plus droit. Ce ne sont pas des solutions, et ce n'est pas un hasard si la remorque de marque Bob est tellement basse. Il est minuit, il fait jour, bonne nuit.

rallarros___56_.jpg

rallarros___42_.jpg

Lire la suite...

Partage

13 juil. 2011

Steamer from Lahti to Jyväskylä

J'ai parcouru 174 km sur le lac Päijänne à bord du M/S Suometar construit en 59 à Rendsburg par Kroegerwerft >>> www.kroegerwerft.de.
Au départ il y avait brouillard et tempête par 13 degrés. Ce lakecruise est très mystérieux car avec les milliers d'îles on ne sait jamais par où on va aller. Il y a des phares blancs pour chaque île. Des panneaux jaunes indiqeunt les communes que l'on traverse. Nous avons accosté à un 15aine d’embarcadères larges comme 3 cageots sur lesquels une croix blanche dépliée indique de loin au capitaine qu'un passager veut embarquer. Avant de monter à bord il ferme la croix.

Le lac n'est pas plat, on est passé par un écluse qui nous a rabaissés de 3 mètres. Parfois c'est si étroit que l'on a vogué entre les nénuphars jaunes et les roseaux.

Arrivé à 19:30 j'ai encore fait 42 km pour trouver un camping et j'ai dormi dans une hytta épuisé
car la remorque est dangereuse et me fait un shimmy épouvantable.

J'ai jeté plein de bagages et elle ne twiste plus, mais j'étais déjà à 11kg soit 16 de moins que son Poids Total Roulant Autorisé.

rallarros___32_.jpg
rallarros___34_.jpg
rallarros___40_.jpg


rallarros___39_.jpg



_________________
Thomas, Highlander and Viking
http://www.hotchkiss.eu On n'est jamais tranquille, même à Zéro.

Partage

11 juil. 2011

Helsinki to Lahti

J'ai fait 117 km sous le cagnard!

Bonjour à la start-up www.beecyclo.fr qui fabriqué ma remorque BeeZ.
J'avais mon gros NIKON avec son zoom stabilisé dans la sacoche du guidon du vélo, et du coup la remorque trop bien amortie entraînait un sale shimmy dans le volant, j'ai serré les mains et les nerfs carpiens ont souffert.

Le guidon entrait en résonance avec la remorque qui fait tjs un peu de roulis. J'ai suivi un camarade du ferry qui à une Bob non amortie... elle ne bouge pas. Bon la mienne est un prototype.
J'ai allégé la sacoche et je peux faire du 40 en descente. Toutefois il faudra étudier la suspension posodyne du moteur de la Citroën Traction qui élimine même les moments du second ordre.
L'axe de rotation part de la partie flexible avant, la poutre, et arrive au milieu du tube central de la fourche.
Il faut modéliser en 3D. Bien sûr ça dépend aussi de la longueur du cadre. En attendant j'ai contraint la poutre avec 2 baguettes de fibre de verre dune tente cassée.

Ici les femmes font du vélo en faisant passer la robe par derrière la selle.

Je me conduis comme Monsieur Hulot en vacance avec un gros accent français parlant anglais. Ils adorent et j'ai une certaine légitimité avec mon attelage. Les cyclistes voyageurs et ceux qui sont en guignol dernier-cri me saluent. Les autres me disent un Hyhvâ Uoumenta, un bonjour.

Ils ne savent pas que je n'ai commencé que ce matin mon Kalevala.

Comme pour tout le pays, il n'y a que forêts, lacs et champs ou prés. Devant moi est passé un troupeau de chevreuils.

rallarros___28_.jpg

rallarros___27_.jpg
rallarros___29_.jpg

Partage

Fix sur satellites avec le GPS

après 31 heures de traversée et plus de 1300 km je me prépare au roll-off et à mes premiers 104 km avant de prendre un mini bateau des lacs

rallarros___23_.jpg

J'ai fait faire au GPS un fix sur satellites , je suis prêt

Partage

10 juil. 2011

Ferry Rostock - Helsinki

Nous allons appareiller. J'ai inauguré mon équipement dans un très violent orage et une tempête à coucher les arbres mais j'ai gardé mon cap avec la BeeZ www.beecyclo.fr .
Par contre aux endroits des trous pour les vis l'eau s'infiltre...dans le bois lamellé collé.

J'ai rencontré le couple de motards finnois suédophones de l'année dernière . J'ai pédalé la très forte rampe d'accès vers les garages supérieurs et on m'a applaudi. Suis-je si vieux? Mon attelage impressionne. Quand les finlandais parlent en flux tendus on a l'impression qu'ils ont des cacahuètes en bouche. Hier dans la nuit de Rostock il y avait des nuages stratosphériques luminescents.

J'ai doublé toutes les motos pour être le premier à me jeter avec mon frêle vélo dans l'énorme gueule du ferry et dans son énorme ventre vide. C'était comme de pédaler entre les fanons de Jonas la baleine.

Il n'ont toujours pas changé le CD de l'année dernière et la sotte s'égosille toujours avec "Unsichtbare Tränen trocknen im Wind" ou son fameux "Ich sitz' im Kaffee und dann kommst Du".
L'année dernière elle avait attendu son baiser 31 heures. Ou son "Ich weiss, dass Du lűgst aber es ist schöner eine Lüge anzuhõren".

Tous les passagers jouent avec tablettes, smartphones et ordinateurs pliants, dans la Baltique les ondes Wifi se propagent sous la mer.

Est venue d'Estonie une pianiste qui n'hésite pas à passer du mode tempéré à un mode introverti et sensuel qui s'accommode avec cette Mer Baltique (Ostsee) calme aujourd'hui mais dans laquelle mon grand~père avait été torpillé par les russes deux fois en 14-18. Il avait été repêché à chaque fois.

Le soleil s'est couché sur la Baltique mais il ne fait plus nuit. Le soleil se couche au nord et se lève au nord.

rallarros___10_.jpg

Lire la suite...

Partage

- page 2 de 3 -