Summer 12 - Arctic Browsing Lofoten

Fil des billets - Fil des commentaires

17 nov. 2012

Får jag åka till Lofotenöarna och svenska Lappland nästa sommar med min nya vita gamla bil ?

Karmann-15.jpg










Här kan du titta på några andra vackra bilder.

Lire la suite...

Partage

27 août 2012

Suomalaiset autoilijat ovat fiksuja

Raahe_Journal.jpg

Partage

20 août 2012

Eté 2012, seulement 2073 kilomètres / Expédition terminée en bus

Parcours en deux étapes cyclistes:

1) Vélo: Helsinki, Finlande, à Svolvaer aux Îles Lofoten: 1481 km en 105 heures avec altitude cumulée de 9432 mètres. 15 jours de pluie et température entre 3° et 6° aux Lofoten, vent de 45 mph.
2) Ferry Hurtigruten de Svolvaer à Tromsø à cause du très mauvais temps.
3) Bus de Tromsø, Norvège à Kilpisjärvi, Laponie finlandaise et à Oulu à cause des inquiétudes mécaniques. Je ne veux me retrouver en rade dans la partie très peu habitée de la Laponie au-dessus du Cercle Polaire.
4) Vélo de Oulu à Kristinestad.

Parcours total à vélo: 2073 kilomètres, 144 heures, 11866 altitude cumulée, moyenne de 14, 44 km/h

5) Fin en bus de Kristinestad à Helsinki, car bruits et secousses depuis l'arrière jusqu'aux pédales deviennent insupportables (<<< voir explications).

HPV_2012_a_2.jpgHPV_2012_b.jpg

Lire la suite...

Partage

18 août 2012

Livecam Svolvaer, Lofoten Islands


Vous pouvez rafraîchir vous-mêmes l'écran avec l'icône dans votre barre de recherche.

Partage

14 août 2012

Sur le HP Velotechnik Scorpion fs Rohloff la chaîne KMC était morte après 2100 kilomètres..., et le doute reste.

IMAG0570.jpgIl faudrait tout de même qu'un responsable des dégâts sous la période de garantie, même pas 3 mois après livraison du HP Velotechnik Scorpion fs Rohloff, soit défini. Pour moi il va rester un doute jusqu'à fin août 2013, moment où j'aurai réussi mécaniquement parlant ma 3ème expédition arctique polaire à vélo. Je viens d'écrire une longue lettre à HP Velotechnik car dans la chaîne producteur-fournisseurs-revendeur il y en a qui se sont moqués de moi. Comme le Scorpion est prévu pour une charge maximale de 130kgs et que le mien n'était chargé que de 105 kgs, la chaîne aurait pu lâcher encore plus tôt. Qui veut croire ceci? D'autre part la Finlande est plate, et ensuite la montée vers le col suédois depuis Umeå, Sverige, en direction de Bodø, Norge, est progressive jusqu'au point culminant de 750 mètres d'altitude. Vous avez dit la chaîne?... Ensuite avec des manivelles de 155mm au lieu de 170mm, le couple-moteur est bien inférieur et donc la tension sur la chaîne aussi.
4_Umea_Bodo-067.jpg
14 août:  J'ai un rdvz téléphonique avec Barbara Rohloff demain. Elle va m'appeler à la maison. @+  tho
------------------

15 août, 10:10   L'échange téléphonique a eu lieu. Nous avons passé en détails tous les éléments de la chaîne cinématique, mais apparemment mon expérience de collectionneur d'automobiles anciennes de plus de 30 années, et le fait que j'ai démonté, restauré et remonté moi-même plus de 17 moteurs et boîtes de vitesses, n'ont aucun poids quand je décris le bruits, la vibration et la secousse jusque dans le pédalier... Madame m'a posé à mainte reprises ces questions: "Vous êtes sûr que les plateaux ont encore toutes leur dents? Une dent du plateau n'a-t-elle pas une rayure? En passant l'ongle dessus vous devriez le sentir? Le pignon n'a-t-il pas une dent tordue? Le tendeur de chaîne n'est-il pas bloqué? " Je dépose mon trike demain chez le marchand et je passe l'après-midi avec lui. @+
---------------------------------------------------------------

16 août, 17:15   Après avoir chacun essayé mon trike, le marchand de vélo et son associé ont tous deux constaté tous les 3 symptômes que je décris. Les deux professionnels du vélo n'ont toute fois pas été capables de trouver leur provenance, mais ils sont formels, ils ne proviennent évidemment pas du pédalier! Depuis la conversation téléphonique d'hier je commençais à me demander... si je n'étais pas débile. Mais non, tout est vrai, avéré et constaté. Mon marchand de vélo a fait devant moi la vidange de la boîte Rohloff. L'huile est noire et métallisée à cause des fines particules en suspension dues à l'abrasion du rodage. Il n'y a pas après cet examen de grosses particules qui se coinceraient dans les rouages. Mais nous avons constaté que la chaîne KMC Z RB Narrow  est déjà morte avec un jeu très important après seulement 3043 kilomètres depuis l'achat du trike!!! Mon marchand va donc la changer ainsi que le pignon de 17, mais ceci n'explique pas les 3 symptômes selon lui. Un nouvel essai sera fait avec la nouvelle chaîne et le nouveau pignon. Le tendeur de chaîne Rohloff est parfait.
----------------------------------------------------------------

17 août, 20:15 
Mon marchand de vélo a mis une nouvelle chaîne SRAM PC 850 à la place de la KMC et m'écrit "qu'il a réduit le bruit à un minimum" et "qu'il pense à 90% que la chaîne était l'origine des bruits dérangeants". Je lui ai écrit que "un minimum" et "90%" ne sont pas une restitution à l'intégrité. Demain je vais monter en Forêt-Noire avec mon trike HP Velotechnik Scorpion. Je n'aurai pas à appuyer fort sur les pédales, une petite déclivité a suffit sur les 600 derniers kilomètres de mon expédition pour éprouver le grave dysfonctionnement. Si une chaîne de vélo a foutu en l'air mon voyage... !!! ??? Mais qui peut imaginer qu'une chaîne est inutilisable déjà entre 2 et 3000 kilomètres sur un vélo de voyage?
--------------------------------------------------------------

18 août, 20:15
J'ai fait un essai dans les contreforts de la Forêt-Noire à Lahr avec des pentes de plus de 14%. Avec plein de bidons remplis d'eau que j'avais mis dans les 3 sacoches Ortlieb, j'avais 25 kgs de bagages, soit plus que lors de mon expédition. Et, MIRACLE !!! Plus aucun symptôme... !!! ??? J'ai même pu constater avec cet essai qu'il y avait un 4ème symptôme: le vélo n'est plus freiné assez lourdement lors du pédalage. Je ne l'ai constaté qu'avec cet essai, car j'ai pu bien mieux monter de raides pentes qu'en Norvège, parfois même en 2ème vitesse, alors que pendant le voyage je mettais très tôt la 1ère. Effectivement je m'étais dit dès la Suède que j'avais fait comme une flèche la première étape de 561 kilomètres de Helsinki à Vaasa, et qu'ensuite j'ai eu tout au long la sensation que je me trainais en pédalant, car la roue libre était effectivement toujours parfaitement libre. J'ai fait cette analyse sur les... 1500 kilomètres restants. A posteriori je comprends qu'une bonne part de ma poussée partait autrement... Mais comment? 

C'est FOU ce qu'une simple chaîne de vélo peut changer... !!! ???
Et en plus le marchand qui a fait la vidange en un premier temps, n'a même pas changé le pignon, et ne l'a même pas retourné comme annoncé par lui il y a deux jours. Tout le monde sait qu'avec une chaîne "totalement usée" il faut obligatoirement changer le pignon. Il y avait encore du côté extérieur du pignon la marque à la laque à ongles rouge que j'avais mise le premier jour suite à l'achat pour compter les 17 dents. C'est fou ce qu'une vidange de boîte peut changer... c'est mieux que neuf. Enfin, l'essentiel est que mon vélo fonctionne dans son intégrité et tant pis pour les 4 semaines de vacances qu'il ne m'a pas permis de faire pour terminer mon expédition. J'aurais même dû encore payer 122 euros, mais là j'ai dit que c'est HP Velotechnik qui doit intervenir pour avoir mis sur le marché un trike équipé d'un Rohloff avec une chaîne qui après 2100 kilomètres était déjà morte. Je vais m'orienter pour mon prochain voyage sur les chaînes Wippermann Connex. J'ai tout de même dû payer 60 euros... pour faire valoir la garantie contractuelle !!! Dans ces 122,- euros sont compris l'huile pour le moyeu et une jauge de mesure d'usure de chaîne, ce qui ne fait qu'une petite partie de ce prix. Je me demande ce que recouvre ce prix pour "trois heures de travail", selon le marchand de vélo? Il faudrait tout de même qu'un responsable des dégâts sous la période de garantie, même pas 3 mois après livraison du HP Velotechnik Scorpion fs Rohloff, soit défini. Pour moi il va rester un doute jusqu'à fin août 2013, moment où j'aurai réussi mécaniquement parlant ma 3ème expédition arctique polaire à vélo. Je viens d'écrire une longue lettre à HP Velotechnik car dans la chaîne producteur-fournisseurs-revendeur il y en a qui se sont moqués de moi. Avec toutes ses options, ses accessoires et les sacoches Ortlieb spécifiques, ce trike m'a coûté 8003,- euros. Pour ce prix on attend un respect du client sans faille.
--------------------------------------------------------------

20 août     La directrice de la maison Rohloff vient de m'écrire que "la chaîne KMC est l'une des plus mauvaise qui se trouve sur le marché. L'incident avec la chaîne ne nous étonne pas. Cependant nous nous étonnons toujours et à de manière répétée, que des constructeurs puissent mettre de si mauvaises chaînes". Quand on lit le manuel d'utilisation et d'entretien qui accompagne le HP Velotechnik Scorpion Rohloff on peut lire plusieurs fois noir sur blanc que HPV recommande les chaînes KMC...
--------------------------------------------------------------

30 août     J'ai fait environ 300 kilomètres depuis l'intervention du marchand de vélo. Il n'y a plus aucun des 4 symptômes... mais en pédalant en arrière à l'arrêt il y a toujours les bruits acycliques et des secousses qui viennent de l'arrière et qui se ressentent dans tout le châssis et jusqu'aux pédales toujours comme si des grains de sable voulaient se mettre entre des dents ou comme si une bille de roulement à bille était cassée. J'ai contrôlé les roulements des galets du tendeur de chaîne et de la poulie sous le siège: ils sont parfaits car ils sont étanches. La chaîne étant maintenant toute neuve, le problème technique n'est donc toujours pas écarté... Et si le pignon de 17 devait être usé, il est usé régulièrement sur toutes ces dents ce qui induirait des symptômes cycliques à chacune des dents. Le pignon de 17 n'est pas produit par KMC...  Je ne peux donc pas, comme me l'a demandé avec répétition la maison Rohloff écrire "que je me suis trompé quant à mon diagnostique". Les contradictions s'accumulent et la maison Rohloff m'a demandé de changer aussi les plateaux. Le marchand de vélo, qui n'a déjà pas retourné le pignon de 17 alors que la chaîne était présumée être ruinée, n'a jamais évoqué de changer les plateaux. Je les ai démontés et lavés, ils sont parfaits. J'ai envoyé une lettre en recommandé avec AR à la maison HP Velotechnik, car il y en a assez de se faire passer pour un imbécile. Rien ne concoure à ce que j'envisage l'année prochaine une nouvelle expédition avec ce HP Velotechnik fs Rohloff. La confiance est mise à très rude épreuve. Attendons le mise au point de la maison HP Velotechnik.
--------------------------------------------------------------

15 Septembre     La maison HP Velotechnik m'a d'abord envoyé plusieurs mails à partir du 5 IX dans lesquels elle me demande un rdvz téléphonique. J'ai à chaque fois répondu qu'au lieu de proposer une remédiation elle délaye et aggrave les doutes, elle aussi. J'ai ajouté qu'il faut arrêter de bavasser et qu'elle est obligée de clarifier la situation avec Rohloff, KMC et le marchand de vélo en me proposant un plan de route avec un calendrier de ses actions qu'elle envisage de faire. HP Velotechnik n'a jamais daigné répondre à ma lettre envoyée en recommandé. Après son long silence, c'est de nouveau le marchand de vélo qui me contacte par mail pour me dire que puisque "je mets ses compétences en doute", je dois lui apporter mon trike, qu'il sera envoyé à l'usine HP Velotechnik sans la roue arrière Rohloff que je dois garder. Puis il sera contrôlé et dès son retour de l'usine je dois amener la roue Rohloff qui sera montée sur le trike, et si les symptômes perdurent, c'est cette dernière qui sera renvoyée chez Rohloff. Je ne crois pas que mon trike sera envoyé à l'usine car il est facile de contrôler, voire de changer la poulie, le tendeur de chaîne et l'axe du pédalier. J'ai écrit à mon marchand de vélo que s'il n'avait pas raconté et écrits des sornettes, par exemple avec le pignon qu'il n'a pas retourné, il aurait contribué à la bonne exécution des procédures relatives à la garantie contractuelle et ceci sans vouloir me faire payer 122,- euros car il y a garantie pièces et main d’œuvre en Europe. Je passe en Allemagne chez le marchand de vélo quand j'ai le temps, car c'est à 42 km de mon domicile et les vacances sont terminées.
--------------------------------------------------------------

30 Octobre     Le marchand de vélo, représentant HP Velotechnik, de Schuttern-Friesenheim, m'a envoyé un nouveau Livret d'entretien que HPV lui avait fait parvenir vierge, car je n'acceptais pas qu'il ne respecte pas dans le livret d'origine les cases des intervalles des inspections, qu'il écrive qu'il a retourné le pignon de 17 alors qu'il ne l'a pas fait, et qu'il ne mentionne pas les plateaux qu'il m'a montés sur mon Scorpion en deux étapes, alors que des places y sont dédiées aux modifications. Ces informations sont importantes pour la garantie Rohloff. Je suis avec ma monte dans le bon créneau, conformément au mail que le service technique de Rohloff m'avait personnellement envoyé (au besoin je publierai ce mail).

Eh bien, le marchand de vélo continue à écrire des mensonges dans le second livret d'entretien: il a mis qu'il a fait la vidange à la première inspection à 850 kilomètres, alors que sous mes yeux il n'avait rien inspecté ni vidangé du tout et qu'il n'avait que changé le plateau de 42 par un plateau de 40, ce qu'il n'a bien sûr pas mentionné. Il n'a pas non plu mentionné la dimension des deux plateaux lors de la vente du trike. Le Rohloff n'a eu sa 1ère vidange chez le marchand qu'à 3073 kilomètres, de suite après la rentrée de mon expédition polaire.

J'ai aussi signifié à HPV que je n'accepte pas de devoir garder la roue arrière avec le moyeu Rohloff pendant que mon trike est envoyé à Kriftel à l'usine HPV, et que je devrais donner ensuite la roue pour qu'elle aille chez Rohloff. Quand une Volkswagen a une panne, on ne l'envoie pas non plus en pièces détachées aux multiples sous-traitants: Bosch, Michelin, VDO, etc. Celui qui a construit et distribué le vélo a l’obligation de le prendre tel quel pour appliquer la garantie contractuelle.
--------------------------------------------------------------

31 Octobre     Seulement aujourd'hui, le 31 X je reçois l'Accusé de Réception de ma Lettre en Recommandé que j'ai envoyée à HPV le 29 VIII, soit plus de DEUX MOIS après expédition !!!!!
--------------------------------------------------------------

3 Novembre     J'ai reçu le troisième livret d'entretien avec toutes les informations à la bonne place et sans faux en écriture.
--------------------------------------------------------------

10 Novembre    N'ayant plus aucune confiance dans le marchand de vélo, j'avais annoncé par mail à plusieurs responsables de HP Velotechnik que j'allais moi-même apporter mon Scorpion complet à l'usine en profitant de l'un de mes déplacements à Francfort et que j'attendais une confirmation de leur part. Ne l'ayant pas eue, je ne m'y suis pas rendu. Une dizaine de jours plus tard ils m'envoient un mail me demandant si j'avais eu un contre-temps. Pourtant dans toutes leurs correspondances ils me réaffirment qu'il leur tient à cœur de régler au plus vite l'affaire. Plus ces gens attendent, plus la viralité au sujet d'un manque de fiabilité d'une pièce composant mon Scorpion sera forte sur le net et demeurera ineffaçable. Face à un tel manque avéré et manifeste de coopération dans ce qui n'est que l'application de la clause légale et contractuelle de garantie, on ne peut que s'étonner.
--------------------------------------------------------------------------------

Partage

13 août 2012

Les Îles Lofoten telles que je ne les ai pas vues en juillet 2012

J'ai fait 1500 km à vélo vers le Nord depuis Helsinki pour voir ces images que je regarde 10 fois par jour depuis un an et qui sont prises par la Livecam de Svolvaer aux Îles Lofoten

svolvaer_2.jpg

Lire la suite...

Partage

9 août 2012

Bilans mécanique, touristique et personnel

IMAG0577-844998132.jpgDans son objectif initial et technique, ce voyage est raté. En janvier de cette année 2012 j'avais acheté un vrai vélo d'expédition, un vélo droit autrichien Simplon Kagu HD, à dérailleur, pneus larges et freins hydrauliques à disques, avec lequel je prévoyais de faire cette expédition de cet été 2012 avec ma remorque BeeZ (www.beecyclo.fr). C'est un des plus solides vélos en aluminium à tubes à structure complexe hydrauformés de voyage du marché qui supporte une charge utile de... 160 kilos.

Mais le souvenir de mes maux de l'année dernière avec un vélo droit Gudereit, certes non adapté à cet effet, m'a fait venir à ce trike HP Velotechnik Scorpion fs Rohloff, avec lequel on n'a mal à rien et l'on peut gravir des montagnes, certes très lentement, jusqu'à une certaine limite déterminée par la position du cycliste. Cette limite est sur un vélo couché la capacité des genoux à encaisser de très fortes pressions en situation extrême. Les graves dysfonctionnements m'ont obligé à stopper mon expédition. Les avantages d'un trike. Avec un trike et la démultiplication actuelle minimale 17/40 et boîte Rohloff, je franchis autant les montagnes qu'avec un vélo droit, plus lentement et avec un rythme cardiaque qui reste totalement et incroyablement bas et une respiration qui s'accélère légèrement. En vélo droit cœur et respiration s'accélèrent très rapidement dans une déclivité dépassant les 10 à 12% et l'épuisement est vite atteint.

Je me rassure moi-même en gardant en tête tout ce que l'on lit partout de bon sur les exploits réalisés avec cette boîte Rohloff.

Avec en mémoire les maux et fatigues physiques occasionnés par un vélo droit, j'aurai très mal supporté cette expédition de cette année 2012 à cause des sales conditions météo même pour un norvégien. Le bilan de cette expédition arctique polaire 2012 reste donc positif, mais à presque 59 ans je ne dispose plus d'une grande marge pour faire des essais. L'été dernier j'étais presque chaque soir au bord de l'épuisement alors que le climat était idéal et le relief allant de doux à normal. Cette été j'étais relaxed chaque soir, protégé du vent et des grosses pluies avec mes habits techniques très chers et en GoreTex. Je n'étais aussi jamais fatigué nerveusement. J'en avais juste marre de ne voir que de la pluie et de ne jamais jouir de la nature sous le soleil et ce bleu nordique du ciel que l'on ne rencontre nulle part ailleurs. Les suédois m'ont aussi confirmé que la route que j'avais choisie depuis Umeå pour traverser la Suède, le Cercle Polaire et la Riksgräns et rejoindre l'océan arctique glacial au littoral de la Norvège est très longue et très ennuyeuse. J'ai donc eu cette été uniquement un parcours de distance, et le peu de touristique qu'il y a sur la côte finlandaise depuis Oulu, je ne me suis pas donné le temps de le faire, ceci pour fuir la pluie et rattraper le beau temps vers le sud. Mais le trike a mis fin au voyage juste là où il commençait à être plaisant et heureux.

L'été prochain je reste bien dans le sud et je monte, je ne sais pas avec quel vélo, droit ou couché, la Suède jusqu'à Stockholm depuis Trelleborg en contournant le grand Lac Vättern. Ce sera du vrai cyclo-tourisme, et de toute façon, les suédois et les finlandais suédophones sont bien les plus drôles des nordiques.

Depuis une dizaine d'années je n'achète que mes eaux de toilette pour l'année à venir sur les ferries. Cette année ce sera "Dolce & Gabbana, the one gentleman". Mesdames de Strasbourg, mettez vous sur les rangs, d'autant plus que je ressemble plus à un Appolon de Laponie et que mon Büsch-Speck a presque totalement disparu.

Lire la suite...

Partage

Valkohäntä Peura, le Cerf Blanc

IMAG0575779725612.jpgAprès 41 heures de traversée avec la Finnlines je suis de retour à Rostock après 2073 kilomètres

Lire la suite...

Partage

7 août 2012

En bus à Helsinki

IMAG0572-274533953.jpgEn un mois exactement j'ai fait 2043 kilomètres, en 141 heures de route, avec une altitude totale de 11690 mètres, une moyenne totale de 14,45 km/h, une cadence moyenne de 76, et peut-être 6 jours sans pluie. Le mobile est cassé dans sa partie téléphone, le trike semble me lâcher à tout instant, j'ai dû acheter une nouvelle tente ( à 5795 NOK = 769 euros) et un nouveau matelas pneumatique en Norvège... mais j'ai réussi à aller aux Îles Lofoten et à les faire en entier. Mais si ce vélo qui m'a coûté avec tous les accessoires autant qu'une voiture low-cost, doit en payer le tribu, je suis à côté de mon objectif. Mais imaginez vous que quelque chose casse en Laponie! Certains cyclistes ont fait avec ce genre de vélo la Cordillère des Andes, etc... sans problème. Autrement, 20/20 pour le confort et l'efficacité apportés par un trike. J'ai roulé dans un confort total et je n'ai eu mal à rien.

La moyenne très basse de kilomètres par heure s'explique par la partie norvégienne, les fjords et le fort vent que j'ai eu venant du nord, puis du sud. La moyenne minimale était de 14.16, ce qui est très bas, je crois, même en cyclo-camping.

Partage

6 août 2012

Bruits et vibrations mécaniques inquiétants. Je me demande ce qui est entrain de casser

Depuis Svolvaer, Lofoten, mais depuis deux jours de manière insupportable, je sens que quelque chose est entrain de lâcher sur mon HP Velotechnik Scorpion fs Rohloff.
Il y a des craquements irréguliers très sonores qui renvoient des secousses dans le pédalier, comme si des particules dures se mettaient entre des rouages.
Depuis deux jours, ces craquements irréguliers apparaissent quasiment à chaque tour de roue et ceci donne l'impression que quelque chose va exploser à tout moment.  IMAG0557-809188040.jpg

Since many days I feel something is going wrong with the trike HP Velotechnik Scorpion fs Rohloff. It is as if there are a lot of loose sandcorns coming between teeth. It makes worrying and bad noises and crackles I can feel in the pedals.

Es ist ewtas los mit dem Trike HP Velotechnik Scorpion fs Rohloff. Es ist als ob es nun Sandkörner geben würde, die ihren Weg zwischen Zähnen suchen wollten. Es kracht böse und verschafft in den Pedalen ein spitziges und sich immer unzyklisch wiederholendes Rütteln.

Lire la suite...

Partage

Breakfast by my campsite manager

IMAG05691658763857.jpgEt voici le trophée de chasse, un cerf blanc, dont m'a fait cadeau Janne

Lire la suite...

Partage

Kaskinen

IMAG0549-403263150.jpgSur ces 103 km, il y avait eu hier un beau soleil, mais si j'ai depuis Oulu mon petit short en stretch, je garde foulard enroulé à double tour autour du cou, polo et le coupe- vent en GoreTex. Un finnois suédophone m'a dit: "geese become nervous" en observant dans le ciel des oies qui simuleraient déjà leur rassemblement avant la migration vers le sud, ce qui augurerait d'un hiver précoce et rigoureux. De grosses libellules m'ont accompagné. Un renardeau à terminé son existence au bord de la route. Depuis Oulu tous est bilingue. Pour les alsaciens le suédois semble assez familier. Ci dessous un exemple. Le campsite manager m'a reconnu et puisque j'ai juste fait 2000 km pile poil en rentrant dans son camping, il m'a offert les cornes d'un cerf blanc qu'il a chassé lui même avec son blason en bois. C'est magnifique. Toute l'après midi où il faisait 17 degrés au soleil j'ai été x-fois dépassé, croisé par le marchand de glaces qui prenait le moindre des chemins de terre des à-côtés et des privat vägen en faisant hurler dans ses haut-parleurs les six notes de Villa Lobos ou de Granados, si-la-sol-fa si-la qui sont en France souvent la sonnerie des téléphones portables. Vers 19:30 on voit monter de partout dans le paysage et entre les sapins des fumées blanches ou jaune paille si le feu doit être lancé avec des écorces de bouleau: c'est l'heure du sauna, et comme le sauna est toujours dans une baraque à côté de la maison, au bas du jardin ou au bord du lac, on voit les gens s'y rendre avec juste un drap de bain sur les épaules ou noué à la taille. Avec ces exposés du soir, je me demande quand arrive dans ces pays l'heure où l'on se permet de jeter le regard concupiscent?

Aujourd'hui je vais sur Pori et si j'ai le courage ça fera 125 km. Mais il a toujours le vent du sud. Comme j'ai été champion universitaire sur les lacs de Dieuze en Lorraine, je peux affirmer que quand j'ai eu sur de longs morceaux de ligne droite le vent venant de tribord avant, au près, j'ai bénéficié d'un effet de poussée comme sur un voilier et j'ai pu rouler à 27 km/h. Comme je descends verticalement depuis Oulu, ~~500 km, j'ai eu le temps d'analyser. J'avais en effet très consciemment choisi le trio de sacoches Ortlieb en me souhaitant un effet aérodynamique. À mon avis non seulement ils doivent réduire la traînée mais en plus celles du bas doivent me procurer un effet de poussée par accélération des flux comme dans le venturi des carburateurs des automobiles d'avant guerre.

Le Kalevala est le grand mythe finlandais.

Les moments du sauna sont courts et la partie terminée j'en profite pour y faire sécher mon linge que je lave en machine (gratuite y compris la poudre en Finlande et généralement en Suède. Dans le sas de décompression de tout sauna il y a toujours un décapsuleur attaché à un fil. Il faut voir les litres de bière que boivent hommes et femmes après la suée. Pas étonnant que les finlandais ressemblent à des saucissons, sauf dans la partie suédophone où les gens sont plutôt grands et élancés, et beaux.

Lire la suite...

Partage

5 août 2012

Je dois faire mon Kalevala

IMAG0546-1316378005.jpgBon, il est 10:46, il pleut, c'est l'heure de partir. Je pense faire aujourd'hui 103 km. C'est décidé, je ne prends pas le ferry pour Stockholm depuis Vaasa ou Turku, je rentre par la Finlande. Il faut que je fasse mon Kalevala.

Lire la suite...

Partage

4 août 2012

Vaasa

IMAG0545-85844882.jpg

Lire la suite...

Partage

Sailing to Vaasa

IMAG05301872245498.jpgBien qu'il doive me rester dans les 800 kilomètres pour rejoindre Helsinki en faisant la boucle par la côte, en abandonnant le Golfe de Bothnie au nord et en prenant le cap à l'est le long de la Mer Baltique proprement dite, je sens déjà s'installer en moi ce qui doit être le second état d'âme permanent des tziganes. Le premier me semble être la nostalgie de ce qui n'est pas là mais vers lequel on ne peut se soustraire dans notre déplacement nécessaire. Le second est la tristesse d'abandonner ce que l'on a pas rencontré et qui doit être sensiblement le témoin de notre passage. J'ai l'impression d'être capable de ressentir des mollets jusqu'aux poumons et aux narines ce swing rom, qui même s'il donne dans toutes directions, n'en est pas moins qu'un simple ruban enroulé sur notre bobine corporelle et que l'on déroule. Je ne pense pas que ce ruban soit le Fil d' Ariane, car notre quenouille ne nous est pas donnée pour que nous traduisions un sens. Même si je suis mon GPS et ma carte, je ne me donne pas de sens, je n'en cherche pas et je n'en attends pas. Je me contente de regarder l'herbe et les arbres qui interprètent le vent, les chardons et les rallarros qui prennent le soleil et les oiseaux heureux de trouver à manger à leur faim. Un voyage ne se prépare pas.

Lire la suite...

Partage

3 août 2012

Alholmsgatan, Jakobstad

IMAG05421679931289.jpgAprès avoir longuement discuté avec le journaliste de Jakobstad qui est aussi intéressé par les vélos couchés et les grands voyages à vélo, j'ai eu la chance qu'il me fasse visiter sa vieille maison (gamla hus) de 1862 qu'il restaure.

Lire la suite...

Partage

After a C. G. Pettersson's design from the thirties

IMAG0510-1539667765.jpgQuand je ne roule pas comme un furieux pour tenir un cap j'ai tôt fait de me laisser conquérir par la bonté tranquille des gens du nord et des scandinaves. Ici personne ne communique sur le mode de la réalité augmentée comme les français ou les allemands. Ils sont toujours tranquilles, n'ont jamais un mot dit plus fort que l'autre, ils veulent vous connaître et ils veulent apprendre. Aujourd'hui, au Gamla Hamn, un cycliste en salopette m'aborde et m'apprend que le Jakobstads Båtvarv est le plus ancien chantier naval de bateaux en bois de Finlande. Comme par hasard il va la semaine prochaine en Hollande chercher son www.velomobiel.nl caréné qui est un tricycle aérodynamique. Il m'a fait visiter son chantier naval où il réalise une copie d'un C. G. Pettersson en Mahagoni.

Lire la suite...

Partage

Midnight moon in Jakobstad

IMAG04941149135377.jpgAprès la suspension presque totale de pédalage à cause de la pluie à 6 degrés durant 15 jours entre Svolvær, Lofoten, et Tromsø en Norvège, puis Kilpisjärvi et Oulu en Finlande, j'ai constaté une chose assez drôle. J'ai une petite tendance à faire de la rétention d'eau dans les mollets et devant les tibias. À la reprise de la route 20 kilomètres après Oulu, les jambes ont commencé à s'essorer et tous les 3 kilomètres il m'avait fallu à chaque fois de manière urgente choisir un arbre et lui témoigner de toute ma reconnaissance. Je crois bien 5 fois s'est répétée ma dévotion. Maintenant j'ai des guibolles d'ado et une tête de momie. À mon syncrétisme esprit et corps pour lesquels j'ai depuis toujours détecté qu'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre, j'ajoute une dichotomie haut et bas du corps, mais le tout sans schizophrénie ni bipolarité. Il n'y a pas d'unité, nous ne sommes que multiple. Pourtant en finnois n'existe pas le masculin et le féminin en grammaire, mais je suis sûr que pour le genre la langue se détermine en fonction des phéromones. De toute façon même un finlandais finit bien par se trouver un certain genre pour faire des boubeleu.

Plus on descend par la côte vers le sud l'influence suédoise se transforme en double culture comme chez nous en Alsace, mais en bien mieux organisé. Tout est bilingue, du panneau de circulation jusqu'à la pancarte des WC sous le pictogramme qui indique le genre. Je sens malgré tout une démarche de distinction car si là haut la ville de Oulu est indiquée Oulu, depuis 80 kilomètres elle est annoncée avec Uleåborg. Le finnois ne dispose d'aucune similarité avec les langue des pays voisins ou limitrophes. Jakobstad est Pietarsaari en finnois mais comme Sankt Peterburg est Pietari en finnois, je soupçonne un problème à adopter le nom Jacob. Jacob est typiquement suédois, le nom du tout premier modèle Volvo des années '20 est Jacob. En tout cas ce n'est ni pour le langage, ni pour les lieux géographiques, ni pour les corps de ferme plus imposants et toujours rouge carmin qu'un jacobinisme finlandais étouffe l'esprit suédois de cette partie de ce pays. De plus en plus les gens me répliquent avec le mot Varsågod suédois quand je dis merci ou kiitos en finnois. Mais dès que l'on rentre dans les terres, le nord et la Laponie personne ne veut être scandinave, et le finnois si étrange en est le premier témoin. Mais alors pourquoi le drapeau national est-il fait sur le modèle scandinave? Pour moi c'est simple. Les décideurs économiques sont répartis sur la côte suédophone de Helsinki (Helsinfors en suédois) à Oulu, et comme partout, le pouvoir politique leur est servile. Et vous voyez même les oies de Nils Holgersson se trouvent aussi ici.

Voilà, tout ceci comme tout mon travelblog, n'est qu'un ramassis d'impressions, je ne voyage pas pour fulminer mais pour ressentir, et l'hiver non plus je ne complète pas avec des pages d'encyclopédie. Voilà, nur hirnlose und maschinelle Eindrücke und Erlebnisse sind das Wahrzeichen meines Auslandssprudelns... vor dem totalen Kollabieren der Wirtschaft des kommenden Winters.

Lire la suite...

Partage

2 août 2012

Driving to Jakobstad

Vous pouvez voir le court métrage ici avec ce lien / Enjoy the video here ! >>>> VIDEO0005-923683516.3gp

IMAG0480-2038979156.jpg

Lire la suite...

Partage

Thoughts and sunrise in Himanka

IMAG0468-69038704.jpgMa Hotchkiss de 1925 n'a jamais été autant photographiée que mon tricycle. Fréquemment des autos qui m'ont doublé sortent un kilomètre plus loin leurs passagers et ils me filment ou me photographient. J'ai l'impression d'être le Petit Train de l'interlude qui passe dans un écran comme autrefois avec la TV en N&B et quand il n'y avait qu'un seul programme. Je vais servir de fonds d'écran pour économiser la dalle plasma des PC. Comme je suis un ectoplasme à roulettes, ça me convient. Pour certains cyclistes des pistes cyclables, que des messieurs, le besoin est de me redépasser et de garder l'avance. Ils gagnent toujours, mais trois kilomètres plus loin je les redouble car un vélo couché permet une énorme constance avec un effort moyen.

J'ai acheté une carte de téléphone prépayée, mais mon handy indique toujours qu'il n'y a pas de carte SIM. C'est la foudre de Oulu qui a endommagé la partie téléphone de mon portable. Il ne capte plus de réseau non plus, hormis le wifi. Ça ne me dérange pas car rien que pour alimenter ce travelblog par le 3G ça me coûte déjà 598 euros!

C'est une année sinistrée pour les camping même de ce côté de la Finlande à cause du froid et de la pluie qui dissuade même les touristes scandinaves et finlandais. Il n'y a jamais de d danois, presque jamais d'allemands ou de hollandais. Heureusement, car sur la route ils ne s'écartent pas et font exprès de rouler dans les flaques et sillons remplis d'eau. Les autres attendent dans ces cas derrière moi s'ils ne peuvent pas se déporter sur la voie de gauche, même les camions (sauf les russes et les lituaniens). Je ne vous donne que photos et récits de route, mais pour l'instant mes vacances ne sont que locomobiles. Après demain je reste deux jours à Jakobstad car il y a le Gamla Hamn, le vœux-port qui comme je m'en doute bien sera de l'architecture suédoise.

Je ne lis même pas mes quotidiens le Tageszeitung, le Frankfurter Allgemeine Zeitung ou le Financial Times Deutschland, mais j'ai vu que le BDI - Baltic Dry Index reste au plus bas comme en 2008, ce qui veut dire que les usines ne produiront rien pour Noël et au moins jusqu'au printemps 2013. (Voir mon site www.renovezmaintenant67.eu )

Je fais partie de ces gens qui voient et qui entendent car je je m'approche du temps qui se déroule sous moi et en face de moi. Il n'y a pas de sous-texte pour le temps mais tout le monde se prend pour un cerf-volant à en oublier le fil.

Lire la suite...

Partage

- page 1 de 4