A Rostock en attendant le Superfast Ferry de la Tallink pour Helsinki

Rostock a son charme. Au terminal d'embarquement il y avait 6 grands singes blonds ivres qui ont cassé une vitre d'abribus. En 5 minutes il y avait 14 minibus de la Polizei remplis de Polizisten. Les allemands n'ont pas perdu leur savoir-faire de ce côté est de l'Allemagne. Ces ivrognes n'était plus capables de faire autre chose que de lancer des poubelles sur les vitres.

La harbour security m'a dit en anglais "stay beside your car" en me montrant les camionneurs russes et baltes. Il y a même des russes qui viennent avec des voitures sans plaque d'immatriculation.

Dans le ferry ces camionneurs se préparent pour une chaude traversée avec des cageots de bière sous chaque gros bras. Il n'y a pas à dire, ce sont des mecs, même s'il vont se shunter d'ici quelques minutes.

Ce sont les mêmes ferries que la Colorline ou la Stenaline, mais les portes des wc ont été souvent revissées dans d'autres trous. La prochaine fois il faudra changer la chambranle pour les refixer. Heureusement puffin-Express est dans le deck fermé. Il y a 31 heures de traversée et il paraît que l'on peut voir ici aussi la "ghost fleet". Comme il fait nuit noire, on ne voit rien. On aperçoit de loin la cote de la Pologne.

Sur le ferry la bande passante internet est vraiment asymétrique et on ne peut pas upoloader des images mais seulement du texte. On voit que de ce côté des liaisons maritimes de passagers il reste encore des choses à développer. J'ai fini par beaucoup compresser les images.




























Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet