Des Wartburg sous le Wartburg, Eisenach

W1.JPGPour rentrer à Strasbourg et pour ne pas subir les outrages d'une Allemagne trop urbanisée, j'ai demandé à TomTom - auquel j'ai foi aveuglément - de me faire un parcours germanique uniquement dans la campagne et les montagnes. C'est possible dans la partie est de l'Allemagne, puis on passe dans la massif du Hartz, puis on raccroche sur la Forêt Noire. 

W5.JPGMais comme je suis génétiquement thomiste et que je ne crois jamais les sottises que l'on me raconte sans avoir contrôlé moi-même, TomTom m'a compris et ma déposé au château Wartburg à Eisenach. C'est dans le Wartburg que Luther s'est énervé et à tout traduit en allemand. C'est dans le Wartburg que Walther von der Vogelweide a chanté son "die Gedanken sind frei" (les pensées sont libres). C'est dans le Wartburg qu'il y a eu les premières réunions d'étudiants, les Burschenschaften. Elles s'étaient donné comme objectif d'instaurer la démocratie.

W6.JPG

W7.JPG

W8.JPG

On y voit les portraits de Luther et de Mélanchton dont j'ai vu les statues dans la cathédrale protestante de Helsinki.W9.JPG

W9a.JPG

W9b.JPG

W9c.JPG

W9d.JPG

W9e.JPG

W9f.JPG

W9h.JPG

Ci-dessous vous voyez la chambre de Luther W99g.JPG

Comme les cathos vont à Rome, les bigotes à Lourdes, les automobiles Wartburg vont au Wartburg. W2.JPG

W3.JPG

W4.JPG




























































.

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet