till Piteå 1

2016072609504400.jpg
 

117 kilomètres sont prévus. Je rejoins la mer que je vais longer sur 70 kilomètres. Il va refaire 30°, c'est pourquoi je reprends la route à 7 heures du matin. Même avec un soleil qui n'est qu'à 45° dans le ciel à midi, l'air a plus longtemps le temps de se réchauffer. A Burträsk il se lève à 3h02 et se couche à 22h25. Dans 3 ou 4 jours j'ai dépassé le Cercle Polaire, Polcirkeln ou Napapiiri en Saami. Je suis à 64°30' au nord. Nordkapp est à 71°01' .

Om två veckor ska jag upptäcka mitt Nordkapp för en andra gång.

2016072614230700.jpg
 

Je n'ai pu faire que 72 kilomètres en 3h58 avec une moyenne de 18,01 et un  dénivelépositif cumulé de 432 mètres. Il fait 33°. D'autre part, je roule de nouveau sur une... autoroute à 2x2  voies sans bande d'arrêt d'urgence mais où roulent aussi les moissonneuse- batteuses. Le macadam est juste coulé sans marquage horizontal et me renvoie toute la chaleur. Hormis les hollandais et les allemands, tous les véhicules se déportent entièrement sur la file de gauche. Heureusement qu'il n'y a pas trop de circulation. Cette route est dangereuse, mais pour l'éviter je devrais faire une boucle de presque 50 kilomètres en plus. Et ce n'est qu'une route en terre, j'ai essayé, ça n'avance plus. Ma remorque et mes drapeau et mon gilet jaune fluo sont biens visibles, mais ça me fait peur.

Par expérience je sais que à ces l'attitudes il ne faut plus cocher sur le gps "éviter les autoroutes", car si c'est un motorväg ce n'est plus une autoroute comme nous l'entendons. Si j'avais coché la case, j'aurais eu 163 kilomètres à faire aujourd'hui. Mais il y a toujours une bande d'arrêt d'urgence, sauf ici. C'est la seule route et elle a simplement était juste doublée.

Je me suis arrêté à un hôtel, le Byske Gästgivargård, le Jardin de l'hôtellerie de Byske,  pour repartir demain à l'aube. Je n'ai pour ainsi dire pas le choix, et ce sera ma nuitée la plus chère à... 650 SEK. L'avantage avec ces prix à 3 chiffres, c'est que tout semble cher et que l'offre est à un prix modéré, si on compare à Strasbourg. J'ai tout de même des vacances de luxe, chaque nuit utilisée à dormir dans un super lit et une chambre pour moi tout seul, et à un prix extra. A chaque fois que je prends la douche je dois descendre d'au moins 30 centimètres le pommeau de le douche sur la glissière murale. Un viking était passé avant moi.

Chaque fois que je dis avec un grand sourire "priset är rätt på mig / le prix me convient", on le montre un étonnement avec un gloussement trachéal sur lequel je n'ai pas encore pu rattacher le mot, car à y bien regarder il n'a pas été prononcé.

Je me suis juste arrêté à Skeleffteå pour acheter un autocollant, klistermärke, pour ma remorque. Je roule tout de même sans pause depuis Turku, 8 jours, et je vais faire un arrêt de 2 nuits à partir de demain à Piteå. Ce sera ma premiere pause de vacances et l'occasion de sniffer l'atmosphère du Golfe de Bothnie du côté suédois et presque tout en haut de celui ci. Et je commence à voir cool car j'ai l'impression que je me donnerai jusqu'au bout les moyens d'être double Cap-Nordier. Il n'est pas besoin de chercher ce mot sur Google, c'est moi qui l'ai inventé. Mais il existait avant moi sous forme de lacune. Le Cap Horn est une épreuve redoutée par les marins à la différence du Cap Nord. Mais pour les terriens cyclistes il est une épreuve, surtout que si l'on fait comme moi cette année juste de la route dans les bois sans passer par les Lofoten. Äventyr är i huvudet, l'aventure est dans la tête.

2016072614231500.jpg
 
2016072614232200.jpg
 
2016072614233000.jpg
 
2016072614233600.jpg
 

Astrid Lindgren, la maman de Pippi Långstrump, est sur les billets de banque. Pour 20 Kronor ou 2 €, on a déjà un billet de banque. Je leur dis toujours avec malice: jag har munga sedlar, men jag kommer inte att köpa ingenting med / j'ai une flopée de billets de banque mais je n'arrive à rien acheter avec.

2016072614291000.jpg
 

Quoique je dise, tout le monde est ravi que je m'exprime en svenska.

Depuis le début de mon voyage j'épie les conversations des suédois du sud, des finlandais et des suédois du nord, et je m'étonne toujours que tout ce petit monde aime rigoler. Je ne perçois jamais le point de chute, mais c'est charmant et charmeur.

2016072615082200.jpg
 
2016072615402300.jpg
 
2016072615403100.jpg
 
2016072615404500.jpg
 
2016072615403700.jpg
 

Je ne suis pas une grenouille de bénitier, mais j'éprouve un plaisir immense à voir poindre de loin un clocher. Cet édifice sert à ce qu'il doit servir, à savoir à attirer et concentrer les synergies. Pour moi, il n'est que point de passage, mais il n'y a strictement rien d'insignifiant dans mon passage qui conjugue un avant, un après et un à jamais, et une vie au delà, au kilomètre plus loin et à ceux qui suivent.

2016072618425800.jpg
 

.

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet