Une rencontre amicale en chemin

Je longe le lac Vättern sur 200 km vers le nord.

.

Toutes les occasions pour parler suédois.  Cette fois c'est Astrid et son mari qui semblent apprécier mon suédois. Je suis content de ces vacances pépères. J'ai vraiment l'air d'un plouc sur les photos, mais je peux tout de même frimer avec mes récentes expéditions arctiques et 2 fois le Cap Nord à vélo. Ce couple a fait Bordeaux Cognac à vélo.

Depuis Malmö les espèces variétales et certaines conditions atmosphériques font parfois en sorte que l'on est pris par cette odeur de Lèbkeuche, ces genres de langues de pain d'épices que l'on fait en Alsace à Noël et dont le goût rappelle aussi les Pepparkakor suédois. Ainsi en roulant dans la campagne suédoise du sud en été on a l'impression d'aller à Strasbourg au Kréschkéndelsmärikt. Que du bonheur plein les poumons.

Les jeunes suédois, garçons, sont comme les poulains. D'après la taille des tibias on peut déjà anticiper leur taille adulte. Ce soir je suis presque à la hauteur de Stockholm.

Cette odeur de pain d'épice diffusée par les champs n'existe pas au nord de la Suède et de la Norvège, au dessus de la ligne bleue où j'étais 6 fois à vélo. À gauche de la courbe bleue j'étais 3 fois avec ma Hotchkiss de 1925. À l'est de la ligne rouge, de Stockholm à Trelleborg j'étais 2 fois à vélo dans les 2 sens. Pour le trajet complet Trelleborg Nordkapp de 2016 reportez vous à l'année 2016 www.hotchkiss.eu . Cette odeur ne pain d'épices n'existe pas en Finlande.

.

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet