Du har tappat ditt ord i Karlstad

"Där får du åter steppa på borden
och dikta i månen ljus
ovan den ykliga jorden
och människors stängda hus."

de Nils Ferlin

Stig Järrel a été l'acteur principal du film "Tourments / Torment" d'Ingmar Bergman, dont voici un billet de 200 couronnes à son effigie. Adolescent, je buvais les films de Bergman, c'était une nécessité vitale, un peu comme pour cet enfant pieds nus.

.

"Dans ce film de 1944 le lycéen Widgren est harcelé par son professeur de latin surnommé Caligula et joué par Stig Järrel. Ce film met l'accent sur le parallèle entre la tyrannie exercée par le professeur surnommé Caligula et le terrible régime nazi encore au pouvoir en Allemagne. L'enseignant porte des lunettes qui ressemblent à celles d'Himmler, le ministre de la propagande de Hitler, et lit le Dagposten, un journal suédois plutôt favorable aux nazis.

De cette chrysalide naîtra également la vision de la société exposée par Bergman, dans laquelle la salle de classe et la sinistre table familiale constituent un microcosme exemplaire de l'enfer sur terre" (extrait de Wikipedia).

Mon voyage entièrement fait à l'aveuglette a étiré mon pas sur Stig Järrel et Tourments de Bergman...

"Là, tu danseras les claquettes sur la table
ou tu écriras des poèmes à la lueur de la lune
sur la terre misérable
et sur la maison fermée des hommes."

de Nils Ferlin

(lisez ce que j'ai écrit en début d'après-midi sur la maison dans mon billet précédent sur l'aquarelliste Lars Lerin.)

 

"Du har tappat ditt ord och din papperslapp,
du barfotabarn i livet.
Så sitter du åter på handlarns trapp
och gråter så övergivet.

Vad var det för ord – var det långt eller kort,
var det väl eller illa skrivet?
Tänk efter nu – förrn vi föser dej bort,
du barfotabarn i livet."

 

Je vous traduis >>>

"Tu as perdu ton mot et ton bout de papier,
toi, l'enfant pieds nus dans la vie. Alors tu es assis sur l'escalier du marchand
et tu pleures, seul, abandonné.

Quel était ce mot - était-il long ou court,
l'as tu écrit doux ou mal?
Pense de l'avant maintenant - avant que nous ne te repoussions au loin,
toi, l'enfant aux pieds nus.

dit par Tomas Tranströmer

 

Gustav Fröding.

Selma Lagerlöf

L'opéra.

Comme je n'ai pas de nouveau mangé du Kungskrabba, le Crabe Royal du Kamtchatka, comme d'habitude au Nordkapp, je me suis choisi un demi homard. Rien à voir, du homard c'est dégueulasse.

   

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet