Bo01 Malmö - le quartier 100% écologique de Malmö

Pour comprendre ce quartier Bo01 je vous invite à lire cet exposé en cliquant sur le lien ci-dessus.

"Bo" est l'infinitif du verbe habiter: jag bor i Umeå - j'habite à Umeå. "01" est pour 2001.

"Bo" n'est pas un manifeste politique ni une lubie d'architectes qui se prennent, comme en France, pour des aménageurs d'élite. "Habiter" c'est habiter, punkt och slut.

Ce nouveau quartier de Malmö, met, justement à la différence du Bauhaus, l'humain à sa place commune ou secrète et les appartements n'y sont pas non plus, comme le disait et le voulait Le Corbusier, "des machines à habiter", avec le Modulor comme unité de mesure d'habitation en m2 ou en m3... et qui a en plus été breveté!

Ce quartier Bo01 a donc gommé les graves erreurs du Bauhaus / du Modernisme qui font encore rage partout dans l'urbanisme du monde.

Le Bauhaus me fascine, mais il reste un raté humain quant à l'habitat social. Le Bauhaus / le Modernisme est aussi une erreur climatique, à cause des déperditions catastrophiques de chaleur. Ainsi on dit dans le milieu professionnel qu'il faut "terminer" maintenant ce que le Bauhaus / le Modernisme ont royalement négligé et qu'au niveau d'une économie nationale ça coûte des milliards en travaux d'isolation.

Bo01 au Västra Hamnen - Port ouest de Malmö est 100% écologique et produit toute l'énergie qu'il consomme, en sachant qu'en Suède il faut chauffer et éclairer bien plus longtemps qu'en France. Par exemple, l'hôtel dans la vieille ville où je suis, les radiateurs sont chauds. La Suède va produire 100% de son énergie renouvelable en 2030.

Bo01 est un quartier écologiquement et socialement durable avec 1500 apparemments.  La démarche met l’accent sur une qualité de vie soignée: forte présence de zones vertes, implantations de bassins, de fontaines, d’hydro-parcs, mais également une valorisation du front de mer grâce à l’aménagement de quais en bois.

Il y a aussi à Malmö l'éco-quartier d'Augustenborg de 1800 apparemments.

------

Par rapport à mes 6 expéditions arctiques à vélo, c'est tout de même plus drôle de visiter de la culture que de transiter dans les bois et sur la toundra. Mais je me suffisais à moi-même en me regardant moi-même, au travers du ciel, évoluer. Je ne regardais jamais la route. Det var Perleporten på jorden - c'était mon paradis sur la terre, et celui-là je l'avais mérité sans prières. Je peux aussi le garder et il me restera. Vous lisez ici ma parenté élective avec Tomas Tranströmer.

Une fois de plus, je peux dire, j'ai passé les plus belles vacances de ma vie.

 

.

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet