Der Arschlochwandelweg - La promenade des trous-du-cul de Thomas Petsch et de Marita

Ci-dessus se trouve Erich Honecker, le dernier dictateur de la RDA avant la Chute du Mur de Berlin de 1989. Il manque à ses côtés sa femme Margot, la sale sorcière du régime est-allemand qui s'était exilée au Chili avec son magot, comme beaucoup de dignitaires nazis avant elle.

Thomas Petsch a commencé son www.arschlochwandelweg.de Arschlogwandelweg et Marita poursuit son élaboration. Ce sont les statues en bronze qui montrent le grotesque des dictateurs ou de ceux qui démolissent la planète par leur connerie.

Et voici Krouschtschow quand il tenait ses discours à l'ONU en tapant le pupitre de sa chaussure. Je me souviens bien l'avoir vu en noir&blanc au journal télévisé de l'unique chaîne française de l'ORTF.

Et ici Lénine.

En Finlande on peut trouver sur des places publiques la tête de Lénine comme la statue équestre du maréchal Mannerheim, ce héros finlandais qui a associé pendant toute le 2ème guerre mondiale la Finlande à la Wehrmacht, la Waffen-SS et au régime nazi. Tout ceci pour dire que le trou-du-cul dépend de la place d'où l'on regarde. En France on n'a nulle part des statues de Pétain.

Et ici George Bush fils quand il avait pris dans ses mains un bébé en 2007 au G8 de Heiligendamm qui est tout près d'ici, de Kleinströmkendorf am Salzhaff. Voir ici mon site d'analyse économique >>> http://www.google.fr/search?q=Heiligendamm+renovezmaintenant67.de

Et ici Donald Trump

.

Ce soir, c'est le premier jour effectif de vacance et je décompresse. La traversée de l'Allemagne s'est pourtant parfaitement passée avec la MGB, mais être ailleurs c'est enfin laisser derrière soi une année de travail et d'autres choses.

.

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet