Erdoğan fascist terrorist - Stoppa etniska rensningen

 

 

Le dictateur turque Erdoğan, adulé par l'Union Européenne, bombarde les Kurdes au nord de la Syrie avec du matériel de guerre allemand et français et comme toujours le Conseil de l'Europe, la Commission de Bruxelles, le Parlement Européen et les gouvernements et parlements des États-Membres de l'UE laissent joyeusement faire en émettant une petite critique convenue.

Cela fait des années que la Turquie bombarde les Kurdes depuis ses frontières. Cela fait des années que la Turquie organise une répression et un nettoyage ethnique contre les Kurdes. Cela fait depuis 1999 que le leader kurde Öcalan est en prison en Turquie avec la bénédiction des USA et de l'Union Européenne. Dans la presse suédoise ont lit que "pourtant le PKK a installé un système démocratique sur le territoire des Kurdes".

L'armée turque attaque aussi les chrétiens syriaques du nord de la Syrie.

La Turquie n'a jamais fait non plus depuis 100 ans son devoir de Mémoire face à son génocide des Arméniens qui a coûté à ce peuple plus de 1,8 million de vies. La Turquie n'a jamais fait son Devoir de Mémoire face à sa collaboration avec Hitler.

Ici vous pouvez aussi lire dans ma recherche documentaire comment la France est directement impliquée dans la plus grande catastrophe humanitaire de l'histoire de l'humanité au Yémen.

Les Kurdes qui depuis des années combattent avec succès DAECH et le régime de Assad en Syrie, ont été obligés ce lundi 14 octobre 2019 à demander le soutien militaire de ce régime syrien.

Les forces occidentales sont coresponsables à 100 % de cette catastrophe humanitaire, de ce chaos et de cette énorme vague de migrants qui a déferlé et qui déferle sur l"Europe. Pour vendre des armes à Erdoğan, à Assad, etc les États Membres de l'Union Européenne sont forts. Pour semer le chaos aussi.

Lire l'article du Monde >>> https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/14/reduits-a-solliciter-le-renfort-de-damas-les-kurdes-pleurent-la-fin-d-un-monde_6015373_3210.html

L"Europe qui n'a jamais voulu être autre chose qu'une zone de libre-échange n'arrive pas à mettre un embargo sur la Turquie. La Turquie est donc pour l'Europe une Chine de proximité dans laquelle nos groupes industriels ont des sites de production et des sous-traitants.

Lire l'article du Monde >>>

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/14/l-union-europeenne-denonce-la-turquie-sans-la-sanctionner_6015491_3210.html

 

 

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet