Covid-19 - Hurtigruten, la compagnie norvégienne des ferrys côtiers a cessé ses activités depuis le 20 mars 2020 et jusqu'à nouvel ordre

Hurtigruten, la compagnie norvégienne des ferrys côtiers a cessé ses activité depuis le 20 mars et jusqu'à nouvel ordre.
La compagnie Hurtigruten dessert 34 ports de Bergen à Kirkenes en face de Mourmansk et la Russie.
Pour un cycliste c'est une opportunité car on peut aller d'une île à l'autre comme si on prenait l'autobus et ça ne coûte vraiment pas cher dans ce cas.
Sur l'une de mes pages web de mon site vous voyez que Hurtigruten ne diffuse plus en reality-time les images de ses 14 navires,
ici celles du MS Nordkapp que j'avais pris pour rentrer de Honningsvåg à Tromsø quand j'avais conquis pour la 1ère fois le Nordkapp, mais encore à vélo couché.
En 2016 j'avais conquis une 2ème fois le Nordkapp, mais cette fois-ci tout simplement en ligne directe depuis Trelleborg au sud de la Suède. 2864 km en 26 jours de route étalés sur 5 semaines.
Le MS Lofoten, que j'avais pris entre Nesna et Stokmarknes, a été construit en 1962 et mouillera l'ancre une dernière fois en décembre 2020. Il avait fallu charger mon trike avec la grue.
 

Hurtigruten est le nom du service régulier de navires qui assure la liaison entre 34 ports de la côte norvégienne depuis les années 1890.

Le Hurtigruten, "la route rapide" en norvégien2, traduit par express côtier en français, a été lancé en 1893 par Richard With qui quitta Trondheim en direction de Hammerfest à bord du navire à vapeur Vesteraalen.
La compagnie Vesteraalens Dampskibsselskap voyait ainsi le jour.  La longueur du littoral, 83 283 km, désignait la voie maritime comme voie privilégiée pour cette desserte.
La première ligne régulière assurant toute l'année un service postal entre le nord et le sud de la Norvège est due au capitaine Richard With. En collaboration avec le pilote Andreas Holte,
à partir de 1882, il avait méticuleusement relevé l'ensemble des chenaux permettant la navigation le long de la côte norvégienne et osé le premier rallier Hammerfest au cœur de la nuit polaire
et dans les sombres mois hivernaux. Pendant les deux guerres mondiales, et particulièrement la seconde, durant laquelle la Norvège a été envahie par l'Allemagne nazie (opération Weserübung),
aucun service de transport maritime régulièrement planifié n'a pu se maintenir, ce qui a eu des conséquences désastreuses pour les communautés du nord de la Norvège;
cependant, les navires affectés avant la guerre au service du Hurtigruten ont été affrétés pour réaliser du transport de marchandises et de troupes le long du littoral9, et, occasionnellement,
le service habituel de la ligne a pu être assuré. Durant cette période de 1940 à 1945, les navires eurent également à subir de nombreuses pertes et avaries.


Largement aidée par des subventions du gouvernement norvégien, la ligne a longtemps été un lien vital pour de nombreux villages auxquels les navires livraient nourritures, nouvelles et matériels,
et le moyen de transport dans un pays où les communications par terre sont peu aisées. La ligne a été exploitée par neuf compagnies différentes au cours de son histoire,
mais un seul armateur l'exploite actuellement, Hurtigruten ASA.

Elle dessert aujourd'hui quotidiennement 34 ports répartis sur 2 700 km entre Bergen (sud-ouest de la Norvège) et Kirkenes (frontière russe, au-delà du cap Nord).
La flotte compte onze navires modernes, combinant transport de fret, transport de passagers et croisière, qui effectuent le voyage aller-retour en onze jours.

Partage

Commentaires

1. Le 8. avril 2020, 15h47 par Thåmas