140 km - D+ 1460 mètres - assistance Eco High 60% et 30 Nm - Zuflucht Alexanderschanze Kniebis Löcherbergwasen

 

Hier j'ai fait ma plus longue virée avec mon vélo électrifié et avec la remorque chargée comme lors des expéditions arctiques pour tester sa capacité et la mienne avec la petite assistance Eco High qui ajoute un maximum de 60% et de 30% à ce que je donne avec les pieds.

En réalité avec Eco High je ne suis même pas assisté jusqu'à 60% ou 30 Nm, parce que j'ai des manivelles de 160 mm au lieu de 175, le capteur de pression a donc moins je pression sur l'axe. Je préfère des manivelles plus courtes et je mouline en montée à 98 rpm. Les moteurs Bosch sont encore paramétrables avec la longueur des manivelles.

J'ai fait deux cols, celui de la Alexanderschanze par la terrible Zuflucht et celui du Löcherberg. La Zuflucht a une montée entre 18 et 20%, comme les fjords norvégiens que j'ai gravis avec la même remorque chargée mais avec un vélo à traction animale.

En Norvège les montées depuis les fjords commencent au niveau de la mer, mais je n'en ai jamais faites qui dépassent les 1200 mètres. Le test d'hier était destiné à voir et comparer.

Il y a encore 4 ans, j'ai fait le même parcours qu'hier mais avec mon vélo à traction animale Simplon Kagu HD à roues de 26". Avec le Husqvarna j'ai un plateau de 34 et une cassette de 11V / 14 15 16 17 - 19 21 24 28 32 37 46. C'est une K7 personnelle que j'ai panachée avec deux cassettes Shimano: une cassette VTT allant jusqu'à 46 dents et une cassette de vélo de course aux rapports serrés allant de 14 à 28 dents. Jusque vers 6 à 7% de montée je vais jusqu'au pignon 19. Les 5 premiers rapports serrés en vert me servent quasiment sur toute topographie, les pignons bleus me servent en montagne. Avec les pignons verts je suis toujours au seuil de coupure du moteur à 25,7 km/h et mes moyennes d'une virée sans montagne de plus de 100 km sont toujours au-dessus de 23,5 km/h. En n'utilisant plus que l'assistance réduite Eco High, à 18, 19 ou 20% de pente je ne suis jamais en-dessous de 9km/h tout chargé, soit le double de la vitesse quand j'avais fait les graves montées du Cap Nord ou dans les Lofoten ou les fjords norvégiens. Quand j'utilisais encore il y a 3 semaines l'assistance Trial High qui va jusqu'au maximum de 300% et de 70 Nm, ou Boost qui est toujours à 300% et 70Nm, je faisais les mêmes montées entre 18 et 21 km/h, mais la batterie se vidait bien vite.


Ma consommation électrique actuelle pour cette virée suite à mon énorme entrainement depuis le 22 XII 2019:

  1. Accu n°1: 417 Wh, jusqu'à 47,3 km, altitude 898 mètres, pente entre 18 et 20%, presque arrivé au du col Alexanderschanze situé à 950 mètres depuis 130 mètres.
  2. Accu n°2: 384 Wh, 93 km avec deuxième col raide à 739 mètres en partant de 334 mètres.
  3. Moyenne de consommation 5,7 Wh par kilomètre sur tout le parcours, c'est excellent avec les conditions et mon PTAC.

Si je ne fais pas de montagne ma consommation oscille entre 3,2 et 4,2 Wh par kilomètre avec une moyenne au-dessus de 23,5 km/h. Évidemment avec 8000 km depuis le 22 XII 19, je suis top-fit. Je peux donc faire des virées journalières de 130 km en 5 heures, c'est ça le plaisir du vélo électrifié. Pour rappel, j'ai conquis la 2ème fois en 2016 le Cap Nord en ayant fait tout chargé 2865 km en 26 jours de route étalés sur 5 semaines. Donc 110 km par jour mais chaque jour entre 10 et 11 heures sur la route à lambiner, faire des pauses, mais avec tout de même 16,36 km/h de moyenne sur toute l'expédition. Avec ce vélo électrifié je me rends compte de la souffrance et de la rage d'y arriver que j'avais eues pendant toutes mes expéditions arctiques. Avec le VAE ce n'est que du plaisir, même avec une assistance économique. Et depuis le 22 XII 19 j'ai perdu 16 kilos, bien que la masse musculaire soit plus lourde.

 

 

 

 

 

Partage