http://www.ostseegutshaus.de/ + la moto Münch Mammut II de Thomas Petsch + leçon de Design

.

Je suis de nouveau pour trois jours au manoir du ostseegutshaus.de à Kleinströmkendorf am Salzhaff chez Marita, saxophoniste, la femme de Thomas Petsch. Demain, la NDR - Nord Deutscher Rundfunk, la TV allemande vient faire une émission sur Marita.

Ici, l'esprit de Thomas Petsch , dont je suis le dernier ami avant qu'il ne quitte ce monde quelques jours après mon premier passage au Ostseegutshaus de Marita en juillet 2017.

L'année dernière nous avions parlé, Thomas et moi, une semaine entière du matin au soir de management, du droit européen de la propriété intellectuelle et de la brevetabilité, de la sinistre financiarisation de l'économie et des entreprises à la place d'un entrepreneuriat avec un projet économique, industriel et social, mais aussi du peintre est-allemand Wolfgang Mattheuer que je lui ai fait découvrir, ou de moteurs, de damper en bout de vilebrequin. Nous avions aussi parlé de Friedrich Dürrenmatt dont j'avais mis en scène en allemand en version intégrale  toutes ses pièces et pour lesquelles j'avais même fait deux Premières françaises avec Achterloh 7 et Frank V. Notre palette de discussion était très large, mais en commun nous nous interrogions sur le sens de l'homme et de la vie, et de ceci d'une manière tellement plus tendre et douce que celle d'Ingmar Bergman.

Ci-dessus le planning de travail entre Friedel Münch, inventeur et créateur de la moto Münch Mammut I, et Thomas Petsch, inventeur et créateur de la Münch Mammut II et de la Münch Mammut 2000, la moto de série la plus puissante du monde.

Thomas Petsch commençait toujours ses phrases avec un "Ach... Thomas, weißt du..." et ensuite un long silence. Et pourtant c'était Thomas, dans son état dont nous parlions ensemble très lucidement, qui m'avait entièrement redonné le moral après mon abandon dès le 1er jour de ma 7ème expédition arctique à vélo suite à un faux mouvement au kilomètre 91 entre Rostock et Travemünde en Allemagne sur la Ost-See, la Baltique.

Et de lui il disait "aber die Katze ist noch nicht weg - mais le chat n'est pas encore parti".

Quand vous voyez le film sur Thomas Petsch, que je travaille avec mes étudiants en Design Produit, nous le voyons parler avec calme et tendresse de ce qui est dans l'histoire de la motocyclette le produit le plus beau, le plus élaboré, le plus fini de la moto la plus rapide du monde. Toutes les pièces jusqu'au moindre des boulons ont été fondues, coulées, tournées, usinées dans son entreprise à Würzburg art+form.de et encore de manière plus dédiée dans sa Münch Motorrad GmbH.

Ceci correspond exactement à ce que j'enseigne à mes étudiants en Design: ce n'est pas une insulte ni une réprimande envers le designer que de lui demander une pièce, même partielle. Et d'un autre côté quoi de plus humain pour un designer que d'intégrer sa démarche dans un cahier de charge lapidaire d'ingénieur et d'économiste et d'industriel en proposant sa ligne pour un produit! Et ici en plus, d'un produit qui bouge, qui permet de faire quelque chose.

Modestie et Ego de chacun des acteurs dans la chaine de conception et de réalisation et de production sont placés au même niveau. J'ai donc eu avec Thomas Petsch la chance d'être mis en relation avec le niveau le plus élevé du Design Produit. Et ce n'est pas non plus un hasard si son entreprise de fonderie et d'usinage s'appelle art+form . Rien que la homepage de son entreprise en dit long, et révèle peut-être qu'il est vainc d'opposer les écoles du "form follows function" ou "function follows form". Il y a des assortiments de zones intermédiaires qui rendent la conversation entre designers et donneurs d'ordre encore plus légitimes.

Les modèles des Münch Mammut 2000 les plus aboutis en design et technicité ne sont pas à la réception du Ostseegutshaus. Il y a la moto personnelle de Thomas Petsch!

Mais d'abord un Apérol Spritz.

Le voyage "intellectuel" en Suède m'a tellement épuisé que j'ai dormi toute la nuit dernière et toute cette journée depuis le petit-déjeuner. Je confirme qu'un tel voyage est de loin plus épuisant qu'une virée jusqu'au Nordkapp à vélo.

Les Münch électriques sont comme les Mammut détentrices du record du monde absolu de vitesse. Les Münch électriques n'étaient pas destinées à la vente.

Ostseegutshaus.de ne met pas l'accent sur cette collection unique au monde, mais sur son service d'hotellerie de grand standing avec ses suites et apparemments, ou avec ses bungalows.

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet