Recherche

Votre recherche de fagus a donné 11 résultats.

31. octobre 2019

Das Haus der Arbeit de Walter Gropius

Ce billet est optimisé pour un écran 16/9.

Sous la République de Weimar l'économie allemande est en totale et brutale reconversion et passe aussi à la production de masse.

Un chômage de masse a conduit le gouvernement à lancer une politique de soutien au marché du travail et à créer des agences pour l'emploi dans le pays.
Celle de Dessau est construite 1928 par Walter Gropius et les bureaux sont agencés sur un demi-cercle.
Les 8 bureaux sont découpés comme des parts de tarte et chacun est chargé d'un corps de métier.

Il y a un sens de circulation fonctionnel pour les demandeurs d'emploi et comme à l'église les hommes et les femmes sont séparés!
Il y a des portes pour les hommes et des portes pour les femmes comme dans des WC.
C'est étrange pour l'esprit du Bauhaus qui se veut ouvert, radical et éloigné de toute forme de règles établies et de Conventions sociales.
Mais l'architecture du Bauhaus se veut absolument fonctionnelle et à une certaine idée de ce que doit être "l'Homme nouveau".

Tout près il y a sur une place publique un bronze de Karl Marx qui n'a pas été déboulonné depuis la réunification allemande.

Lire la suite...

Das Bauhaus: die Meisterhaüser von Walter Gropius für Kandinsky, Klee, Schlemmer...

 

Ce billet est optimisé pour un écran 16/9.

Vous avez ici les explications sur le Bauhaus, sur son fondateur Walter Gropius, sur les Meisterhaüser - les Maisons des Maîtres.

Ce soir ma voiture est exactement garée en face de la Maison de Wassily Kandinsky et de Paul Klee dans la Ebertallee à Dessau.
Ca pourrait ne pas faire plus d'effet, c'est comme si je me garais à Strasbourg dans le quartier des maraîchers à la Roberstau avant le Château Pourtalès.

Ces Maisons ne vous impressionnent pas, tellement nous sommes habitués à en voir de pareilles partout dans des lotissements et que l'on construit toujours.
Les Meisterhaüser datent de 1926 et ont été construites par Walter Gropius.

Ce quartier était une "Künstler-Kolonie - Colonie d'artistes" comme il n'y en a plus jamais eue nulle part.
Artistes, peintres, architectes, musiciens, romanciers, poètes, artisans, joailliers, chorégraphes, metteurs en scène, ébénistes, métalliers, chaudronniers, photographes, cordonniers, et bien sûr des centaines d'étudiants, étaient tous plus fous, plus radicaux, plus révolutionnaires les uns que les autres dans cette République de Weimar qui a aussi été la première démocratie allemande.

En 1933 les nazis ont tout fermé par la force, le harcèlement, les jugements devant les tribunaux et les arrestations.
Les nazis n'avaient pas apprécié la liberté et l'émancipation intellectuelles du Bauhaus. Hitler était prêt.
En 2019, lors du Centenaire du Bauhaus les nazis et autres extrêmes droites qui ne mettent même plus de masque
gagnent en Allemagne aux diverses élections et professent avec exactement les mêmes termes les saletés nazies.
Même le ministre-président de la Hesse a été assassiné à Kassel il y a 8 mois par un terroriste d'extrême droite de la AfD.

Mais le tout premier bâtiment du Bauhaus date de 1911. C'est la Fagus-Werk, l'usine à formes à chaussures construite par Walter Gropius et que j'ai visitée au début de ce voyage.

Lire la suite...

2. octobre 2019

100 Jahre Bauhaus 1919-2019

Pour le Centenaire du Bauhaus il y a au Fagus Werk une exposition dédiée à Walter Gropius, Wilhelm Wagenfeld et d'autres artistes et créateurs qui sont intervenus ou qui ont été des influenceurs majeurs. Le terme de designer est un anachronisme quand on parle du Bauhaus même si la modernité et l'intensité de leur engagement est le modèle pour tous nos designers contemporains.

Lire la suite...

Das Fagus Werk - Walter Gropius, le tout 1er bâtiment du Bauhaus de 1911

Bien que les villes de Weimar et de Dessau fêtent cette année le Centenaire du Bauhaus, c'est bien en 1911 que fût construit un bâtiment qui est composé de tous les éléments techniques et de style de ce mouvement appelé Bauhaus et initié par l'architecte Walter Gropius. Ceci est un petit clin d'oeil à mes anciens étudiants en Design et en Architecture. Aujourd'hui je suis pour la seconde journée de ma vie à la retraite et il paraît que je suis un senior.

Lire la suite...

15. août 2018

det är ödet - c'est le destin - das ist das Schicksal

 

Hej Hej Marita,

wie gesagt, das Wort "Schicksalsschläge" ist in meiner story för mycket våldsamt - beaucoup trop violent.

Ich würde eher es so verfassen >>>
die  Verknüpfung unserer verflochtenen Lebens-Kreise, die wir fern vom Willen und Bewußtsein lebenslang aufbauen.

Die Sucher der Blauen Blume hatten auch keinen Begriff dafür. Schiller auch nicht.

Unser Leben gehört uns nicht und ist eine Verflechtung, in der wir gleiten und Wellen machen
und in der wir Wind abbekommen, auch wiederum von uns selbst, aber in einem höheren oder unteren Register.

Wir gehen nicht auf einer Kante, und mal ist das Gewicht auch nicht eher rechts oder links,
wir bewegen uns irgendwo auf einer Toundra, wo nichts markantes lenkt und wir trotzdem mit der Hand geführt werden.
Es gibt niemals eine Überschneidung der Kurven des Zufalls oder des Schicksals.

Das alles, um zu sagen, daß das Schicksal mir wieder während dieser neuen Sommer-Reise sehr oft zugewunken hatte,
und zuletzt habe ich eben zwei Tage später noch einmal davon erfahren, als ich schon Zuhause war.

mfG

Thomas

(Bild von links nach rechts: Igmar Bergman, Kunstwerk von Bertil Vallien, Schuhleiste aus dem Fagus-Werk)

 

-----------------------

Som jag sa är ordet "ödetsslag" i min historia för mycket våldsamt.

Jag vill hellre säga det här >>>
Anknytningen av våra sammanflätade cirklar av livet, som vi bygger livslångt ifrån viljan och medvetandet.

Blåblommans Sökare hade ingen aning. Schiller också.

Vårt liv är inte vårt och är en sammankoppling där vi glider och gör vågor
och där vi får vind, även från oss själva, men i ett högre eller lägre register.

Vi går inte på ena knivsegg, och ibland är vikten inte höger eller vänster,
Vi flyttar någonstans på en Toundra, där inget särskiljande styr och vi är fortfarande ledda för hand.

Det finns aldrig ingen korsning av kurvor, tillfällighet och ödet.

Allt detta för att säga dig att ödet hade återupplivat mig under denna nya sommarresa,
och
äntligen har jag fått ett eko igen bara två dagar senare när jag redan var hemma.

mvh

Thåmas

11. juillet 2018

Das Fagus Werk - Walter Gropius - Le Bauhaus

Par le plus grand des hasards et des décisions du gps je suis de nouveau passé par Alfeld an der Leine où se trouve le tout premier bâtiment du Bauhaus, une usine à fabriquer des formes à chaussure en bois et qui est toujours en activité et qui est le leader mondial. Fagus signifie hêtre en latin. L'usine est de 1911 et c'est Carl Benscheidt, l'industriel, qui l'a fait bâtir.

Lire la suite...

21. août 2017

Marias och Leifs Gästfrihet i Sturkö - L'hospitalité de Maria et de Leif à Sturkö

Comme je vous l'écris depuis le 6 juillet, il n'y a pas de hasard, ce n'est que le destin - Det finns ingen tillfällighet, det är bara ödet.

Lire la suite...

10. août 2017

Le poète Gustaf Fröding à Karlstad dans le comté du Värmland

När sorgen kommer, som när natten skymmer i vilda skogen, där en man går vill, vem tror på ljuset, som i fjärran rymmer, och sken som skymta fram och flämta till? På skämt de glimta och på skämt de flykta, vem tar en lyktman för en man med lykta?

Tröst – Gustaf Fröding

Lire la suite...

9. août 2017

Zorngården och ateljé, en oas mitt i Mora

La propriété et l'atelier de Zorn, une oasis en plein coeur de Mora. Visitez >>> le site Anders Zorn

Lire la suite...

28. juillet 2017

Le Vandalorum de Värnamo - Musée du Design et des artistes de Småland

 

On comprend bien que mes expéditions arctiques à vélo étaient une simple et seule conquête intérieure, le nez tourné vers les nuages, apportant l'ouvrage à la personnalité, mais handicapante à l'écart des réalisations de l'homme. Le moi avait pris la place du "noûs", à penser et à prononcer en grec.

Il ne faut de toute façon pas trop être arrangé pour effectuer 13.000 km tricotés en 6 étés sur le Cercle Polaire Arctique avec 2 fois le Cap Nord au bout des cycles, et même si le vecteur est flanqué sur une fuite ou une conquête à réaliser, il n'est jamais ni mensonge ni manoeuvre. Mais plus grande est l'échelle des aboutissements, plus grand est l'éloignement ou l'absence de chez mes contemporains. Je pense le mot "contemporain" en allemand "der Zeitgenosse" = l'appréciateur du temps, de celui qui est aussi apprécié par d'autres. Ainsi un expéditeur à vélo ou un stationnaire dans une ville ne sont pas à observer sur une échelle de valeurs. Chacun joue sa partie, celle qu'il peut. Avoir mal aux fesses à cause d'une selle de vélo qui meurtrit, ou avoir des escarres aux talons de la sédentarisation, sont de part ou d'autre des blessures de la vie, punkt och slut.

Lire la suite...

23. juillet 2017

Le Bauhaus / das Fagus-Werk de Walter Gropius

Aujourd'hui j'ai programmé au départ de Göttingen pour Lübeck Travemünde mon GPS pour éviter les autoroutes, et une fois de plus, det finns ingen tillfällighet, det är ödet / il n'y a pas de hasard, il n'y a que le destin.

Enseignant en allemand à Strasbourg aux étudiants le Design et l'Architecture, je fais tous les semestres des cours sur le Bauhaus, sur son fondateur l'architecte Walter Gropius. Et voilà que directement sur ma route je passe à Alfeld an der Leine où cette usine extraordinaire de formes à chaussures a été commandée par Benscheidt à Walter Gropius en 1911. On y voit d'emblée dans ce premier bâtiment "Bauhaus" de Gropius les éléments qui ont caractérisé le Bauhaus: la façade de verre, les encadrements en acier du verre, le toit plat, l'angle dissout en verre, les colonnes portantes intérieures, transparence et clarté, les formes simples orthogonales en cube où travail industriel et habitat devaient se montrer et où la lumière devait aller partout et ressortir de partout.

Cette usine qui est le monument du Bauhaus et l'origine du Modernisme en architecture est classée par l'UNESCO patrimoine de l'humanité et fonctionne toujours en restant concentrée sur son cœur de cible d'origine la forme de chaussures.

On y voit aussi du mobilier du style Bauhaus de Gropius, Breuer, Gerrit Rietveld... et à côté une machine pour tourner dans du hêtre (Fagus en latin) des formes de chaussure. Cette machine rappelle plus le monde de Zola de 1860 que le Bauhaus et le contraste a quelque chose d'angoissant.

Je vous ai aussi fait une photo d'escalier comme aurait pu le voir le peintre Oskar nSchlemmer dont j'ai vu à Cracovie en novembre dernier une rétrospective. 

Lire la suite...